Mory Ducros annonce un dépôt de bilan : des centaines d'emplois menacées en Bretagne

L'entreprise de transport de messagerie Mory Ducros, 5200 salariés, a annoncé son dépôt de bilan. Une entreprise qui compte 5 agences en Bretagne et 330 salariés. 2000 à 3000 emplois seraient menacés en France selon la CFDT.

© THOMAS SAMSON / AFP
Le transporteur, deuxième acteur du transport de messagerie en France, a révélé aux représentants du personnel son état de cessation de paiement à l'occasion d'un comité d'entreprise extraordinaire qui avait exceptionnellement lieu à Torcy (Seine-et-Marne) et non au siège situé à Gonesse (Val d'Oise).
Dans un communiqué publié à l'issue du CE, la société a confirmé avoir "décidé de solliciter auprès du Tribunal de commerce de Pontoise l'ouverture d'une procédure collective", signifiant, selon une porte-parole, "une procédure de redressement judiciaire".

"La situation est catastrophique et des suppressions d'emplois seront inévitables. On aura un carnage", a estimé à l'issue de la réunion Martial Brancourt, représentant CGT au comité d'entreprise.
Pour la CFDT, premier syndicat dans l'entreprise, cette annonce "déclenche une nouvelle lutte pour l'emploi et une véritable course contre la montre devant le tribunal" afin de préserver "le maximum d'emplois possibles". Renforçant les inquiétudes grandissantes depuis plusieurs semaines, le syndicat avait affirmé mercredi craindre un "plan de restructuration considérable", de l'ordre de "2.000 à 3.000 suppressions d'emplois".

Cinq agences en Bretagne

La société compte cinq agences en Bretagne et 330 salariés. les agences sont situées au Relecq-Kerhuon (29), Caudan (56), Trégueux (22), Saint-Jacques de la Lande (35), Cesson-Sévigné (35)) et deux en Loire-Atlantique (Nantes, Thouare-sur-Loire).

La direction mise sur une reprise

La CFDT avait aussi évoqué le risque d'une "liquidation" de l'entreprise, le pire scénario". Le groupe, qui espère trouver un repreneur, a considéré vendredi "vraiment prématuré d'évoquer un nombre de suppressions d'emplois". "Grâce à cette procédure, la réorganisation de l'entreprise, annoncée depuis plusieurs mois, pourra être conduite dans des conditions économiquement viables. Des partenaires industriels et financiers ont déjà manifesté leur intérêt pour le projet", explique-t-elle dans son communiqué.

Fusion Mory et Ducros en 2012

Né de la fusion de Mory et Ducros l'an dernier, Mory Ducros fait face à un marché en crise et rencontre notamment des problèmes de trésorerie. Il emploie plus de 5.000 salariés dans 85 agences en France. Selon les syndicats, il fait en outre travailler 2.000 personnes en sous-traitance.
Mory avait lui-même été placé partiellement en redressement judiciaire en 2011, et son activité de messagerie reprise par la société Arcole Industries. Selon les comptes récemment déposés au greffe du tribunal de commerce, consultés par le quotidien Le Monde, le transporteur a perdu 79,5 millions d'euros lors de son dernier exercice, qui a duré exceptionnellement seize mois et s'est achevé le 31 décembre 2012. Son chiffre d'affaires s'élève lui à 765,5 millions.

Ce dossier est suivi de près par Bercy. Mory Ducros fait partie des entreprises éligibles aux prêts d'urgence du "plan de résistance" économique annoncé par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, il y a une semaine.


L'interview de Claude Bréard, CFDT Mory-Ducros



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crise économique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter