• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Doux: accord conclu avec Calmels et Al-Munajem et fin du redressement judiciaire

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Un temps retardé, l'entrée au capital de Doux du saoudien Al-Munajem a été signée. La famille Doux devient minoritaire avec 20% des actions. C'est ce mardi que le groupe Doux présente son plan de continuation pour en terminer avec le redressement judiciaire.

Par Stéphane Grammont

Cette annonce intervient la veille d'une échéance cruciale pour le volailler. Le Tribunal de commerce de Quimper décidera mardi de sortir Doux de la voie du redressement judiciaire; mais pour le faire il s'avérait indispensable que le pacte d'actionnaires soit validé au préalable.

"Selon les termes de cet accord, la holding Calmels (D&P) devient l'actionnaire majoritaire du Groupe Doux avec 52,5% du capital, aux côtés de deux actionnaires de référence à savoir le Groupe Almunajem (25%) et la famille Doux (22,5%)", selon un communiqué transmis à l'AFP. 

La famille Doux, qui détenait précédemment 80% du capital, devient donc minoritaire, et BNP Paribas, qui détient actuellement 20%, se retirera, selon les termes de cet accord. Aucun calendrier n'est toutefois précisé dans le communiqué.

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus