• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L1 - Guingamp, vainqueur de Nantes et roi des derbies

Le Guingampais Claudio Beauvue et le Nantais Moustapha Diallo lors du derby / © AFP
Le Guingampais Claudio Beauvue et le Nantais Moustapha Diallo lors du derby / © AFP

Bousculé en première période, Guingamp s'est réveillé après la pause pour remporter son troisième derby de la saison, face à Nantes (1-0) samedi à domicile à l'occasion de la 15e journée de Ligue 1.

Par Sylvaine Salliou (avec AFP)

L'En Avant, déjà vainqueur de ses deux derbies disputés à domicile (2-0 à chaque fois), contre Lorient (24 août) et Rennes (5 octobre), confirme sa bonne santé dans son stade du Roudourou, où il est invaincu depuis la 1re journée (1-3 contre Marseille).

Il en profite également pour renouer avec le succès après trois matches sans victoire en Championnat (une défaite et deux nuls), quatre toutes compétitions confondues, et revient dans les roues du FCN, une seule longueur le séparant des Canaris, 6e avec 23 points.

Les Nantais ont dominé en première période

Après un excellent début de saison, les Nantais, battus pour la deuxième fois de suite après leur défaite contre Monaco dimanche (0-1), commencent eux à rentrer dans le rang puisqu'ils n'ont remporté qu'un seul de leurs cinq derniers matches de L1.
Disposés samedi dans un 4-4-2, avec Gakpé et Veretout sur le banc, et Trébel dans l'entrejeu qui n'avait plus été titularisé depuis le 18 août (1-2 à Lorient) par Michel Der Zakarian, ils ont pourtant dominé la première période, mais se sont montrés trop imprécis dans le dernier geste. Djordjevic (2) et Aristeguieta (14, 22) n'ont ainsi pas cadré leurs tentatives,
Ndy Assembe a capté la frappe de Bedoya (28), dont le centre à destination de Djordjevic a ensuite été dévié in extremis par Kerbrat (37). 

... mais pas en deuxième

Privé de son meilleur buteur Mustapha Yatabaré (5 buts), Guingamp s'est de son côté montré inoffensif avant le repos, et n'a pu compter que sur l'activité de Douniama (6, 24 et 45). Le passage en 4-1-4-1 en cours de match a semble-t-il revigoré les Guingampais, qui ont fait la différence une nouvelle fois grâce à Douniama, dont le centre a été repris victorieusement de la tête par Sankharé (63) alors que le défenseur nantais Vizcarrondo, qui venait de repousser le tir de Kerbrat, était encore au sol.
Nantes ne s'est ensuite guère montré plus menaçant, hormis en fin de match par Djordjevic (90+2 et 90+4), et aurait même pu encaisser un deuxième but par Mandanne (77) ou Beauvue (87 et 89), qui aurait donné une plus large ampleur a une victoire guingampaise méritée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait d'une femme atteinte par la maladie de Lyme

Les + Lus