Explosion d'une bombe près de l'Eglise Saint-Yves-des-Bretons à Rome

© TIZIANA FABI / AFP
© TIZIANA FABI / AFP

Alors que ce vendredi François Hollande rencontre le pape François, au Vatican à Rome, une bombe artisanale a explosé à proximité d'une des églises françaises de Rome, Saint-Yves-des-Bretons.

Par AFP

Le président François Hollande rencontre ce vendredi au Vatican le pape François, un entretien qui devrait être marqué par des convergences sur les crises internationales et la justice sociale, mais un désaccord profond sur les évolutions sociétales.
Dans la nuit de jeudi à vendredi, une bombe artisanale a explosé près de l'église Saint-Yves-des-Bretons à Rome, l'une des églises françaises de la capitale italienne, ce qui peut faire penser à un acte lié à la visite du président de la République. L'explosion de la bombe artisanale, vers 1h30, n'a fait que des dégâts matériels, "brisant une vitrine d'un immeuble et endommageant trois voitures stationnées" dans le Vicolo della Campana, une petite rue du centre historique de la capitale italienne.
L'ambassade de France près le Saint-Siège s'est refusée à toute précision.

Dégâts causés par la bombe artisanale à Rome / © Saint Yves des Bretons à Rome
Dégâts causés par la bombe artisanale à Rome / © Saint Yves des Bretons à Rome
La voiture explosée devant l'église de St Yves des Bretons à Rome / © St Yves des Bretons
La voiture explosée devant l'église de St Yves des Bretons à Rome / © St Yves des Bretons

 

Le recteur de l'église, le père Guillaume LE FLOC'H  apporte quelques précisions

" (...) Comme recteur de l'église Saint-Yves-des-Bretons, je vous partage quelques éléments précis et succincts (car je ne dispose pas de nouvelle récente du déroulement de l'enquête), et en même temps mon sentiment personnel à l'étude des faits :
La bombe composée d'un engin explosif chargé d'objets métalliques pour faire des dégâts autour était placée entre deux voitures stationnant dans la ruelle della Campana. Ces deux voitures étaient garées juste le long de la sacristie de l'église saint Yves des Bretons.
L'explosion a eu lieu à 1h30 du matin faisant un grand bruit qui a réveillé tout le quartier et a été suivie d'un nuage dense à l'odeur de poudre et de souffre.
Quelques minutes après seulement, la police est arrivée sur les lieux. Elle a constaté les dégâts : une dizaine de vitres brisées de bâtiments situés de part et d'autre de la ruelle (dont deux de l'église : celles de la sacristie et de la porte d'entrée). De même, trois voitures étaient endommagées, dont deux sérieusement. Mais, à ce que j'ai pu moi-même constaté, toutes les fenêtres à double vitrage ont résisté, ce qui prouve que l'engin n'était pas très puissant.
Les gens du quartier optent plutôt dans leurs discussions pour orienter l'attentat vers une histoire personnelle liée à une boîte de nuit située dans cette ruelle. De plus, il ne faut pas ignorer le contexte romain récent qui a vu une très importante action policière contre la mafia cette semaine.
En l'état actuel de mes informations, rien ne laisserait supposer un quelconque lien avec la venue du président de la république française."

Sur le même sujet

Les + Lus