• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'alcool et les jeunes : un documentaire “coup de poing” sur France 3

Dans l'Ouest, 60 % des jeunes de 17 ans disent avoir consommé une quantité notable d'alcool le mois précédent. / © Point du jour
Dans l'Ouest, 60 % des jeunes de 17 ans disent avoir consommé une quantité notable d'alcool le mois précédent. / © Point du jour

France 3 Bretagne diffusera le vendredi 30 mai "Jeudi Soir Dimanche Matin", un documentaire édifiant sur l'alcoolisation massive chez les jeunes. Originalité : les co-auteurs du doc, âgés de 18 à 22​ ans, se sont filmés eux-mêmes dans leurs pratiques addictives pour mieux comprendre le phénomène.

Par Par Bertrand Rault

En France, aujourd'hui, un collégien sur six reconnaît avoir déjà été ivre. 1/3 des lycéens affirme même se saouler une fois par semaine. C'est avec ce constat, inquiétant, que débute le documentaire Jeudi Soir Dimanche Matin, réalisé par Philippe Lubliner, et co-produit par Point du Jour, Spirale Production, et France 3 Bretagne. Mais pour une fois, ce sont les jeunes qui en parlent eux-mêmes. Ils ont entre 18 et 22 ans, ils sont étudiants, chômeurs ou jeunes travailleurs. Et ils ont accepté de participer pendant plusieurs mois à un atelier documentaire pour réaliser ce film, qui analyse comme ils disent, "leur rapport fort à l'alcool"

JSDM : le teaser
JSDM : le teaser du film


Acteurs-réalisateurs

Armés de caméras de poing ou de Go Pro, Lacha Mjavanadze, Victor Cougoulic, Jules Perron, Anaïs Petit, Tom Simon et Annaëlle Trellu vont ainsi filmer, sans aucune auto-censure, leurs soirées d'alcoolisation massive. Certaines séquences livrent de manière très crue les conséquences de cette ivresse organisée. Car pour une partie de la jeunesse, l'alcool est devenu indispensable pour s'évader. Une consommation excessive, justifiée par l'envie de faire la fête, de s'amuser. Mais pas seulement. Ils coupent aussi d'une certaine manière avec la réalité. Pour mettre l'interrupteur sur "OFF", le temps des soirées, qui enchaînent parfois avec les journées, avec tous les excès et les dangers que cela peut engendrer.

Arrêt sur images

Et c'est justement dans l'analyse de ces excès que le documentaire revêt tout son intérêt. Au cours de l'atelier documentaire, les jeunes sont amenés à visionner leurs propres images, pour construire leur propre réflexion. Entre eux, avec l'aide du réalisateur, d'un préventologue, d'une infirmière, ou même du père d'un des jeunes protagonistes, ils vont débattre de leurs pratiques, réfléchir sur leur rapport avec l'alcool, chercher à démêler les chemins tortueux qui mènent à franchir la ligne jaune, et parfois même la ligne rouge.

Au delà des discours officiels de prévention, ils ancrent le débat dans la réalité d'une jeunesse qui se cherche et se construit, confrontée à l'incertitude de l'avenir, et qui préfère profiter jusqu'à l'excès des moments présents. Bien loin des discours moralisateurs, ces apprentis-documentaristes nous livrent avec une formidable sincérité  les clés de leurs comportements excessifs : besoin d'évasion, envie de rébellion festive, éducation des parents face aux interdits, stratégies marketing des marques d'alcool, etc.

Utilité publique

Au final, ce documentaire se révèle comme un formidable outil de réflexion sur un phénomène de société qui n'en finit plus d'accroître l'incompréhension et l'impuissance des pouvoirs publics. Il éclaire d'un autre jour les drames qui font la une de l'actualité, comme le récent décès de la jeune Marie, au cours d'une "soirée cartables" à Guingamp.
Mieux encore. Il peut servir dans chaque famille de support à la discussion entre les jeunes et leurs parents, comme un point de départ vers une compréhension mutuelle. C'est ce que souhaitaient avant tout les auteurs de ce film "coup de poing" : réaliser un documentaire d'utilité publique. Le pari est réussi...

Diffusion sur France 3 Bretagne : vendredi 30 mai, à partir de 00h00. Rediffusion le samedi 31 à 15h20.

L'équipe du film en diaporama




A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus