• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le cairn de Barnenez n'a pas encore livré tous ses secrets

Une partie de la face nord du cairn de Barnenez / © cc - Farz brujunet
Une partie de la face nord du cairn de Barnenez / © cc - Farz brujunet

Aucun archéologue ne s'était penché sur le Cairn de Barnenez depuis près de 50 ans. Le  mausolée néolithique, bâti à Plouezoc'h dans le Finistère fait l'objet de nouvelles études franco-espagnoles. Si le monument garde ses mystères, il est désormais mieux connu des préhistoriens.

Par Thierry Peigné

Bâti au sommet d'une presqu'île dans la baie de Morlaix, le cairn de Barnenez impressionne les visiteurs par sa masse : 75 mètres de long, 25 de large et plus de 6 mètres de haut, le plus grand mausolée néolithique d'Europe construit sur près de 1000 ans.

Une des plus anciennes constructions mégalithiques connues

Peu signalé autrefois, cet énorme massif de pierrailles abritant 11 dolmens à couloir fut redécouvert en 1955 lors d’une exploitation de carrière. Une vaste campagne de fouilles menée par le préhistorien Pierre-Roland Giot dans les années 60 lui a donné sa physionomie actuelle. On avait alors identifié deux bâtiments d'époques différentes et 11 chambres intérieures. D'après les datations effectuées à partir de charbon de bois retrouvé sur le site, les deux cairns qui composaient le site seraient antérieurs aux premières pyramides. Le premier aurait été érigé vers 4 500 avant J.-C. à base de dolérite et le second vers 3 500 avant J.-C. à base de granite

De nouvelles études archéologiques

Les études archéologiques menées depuis 2010 livrent petit à petit les secrets de la conception du site. Florian Cousseau, chercheur archéologue, en ausculte chaque pan, chaque pierre pour décrypter l'histoire de sa construction. Des fondations, aux élévations en gradins, le mausolée livre son histoire. Une histoire qui n'a pas fini d'interpeller les spécialistes.

Visite au coeur du cairn de Barnenez avec Catherine Bazille et Marc-André Mouchère

Intervenants du reportage : 
- Florian Cousseau, doctorant à l'université de Rennes I en archéologie
- Laurent Guezou, responsable du site du cairn de Barnenez

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Emmanuel Ethis, recteur de l'académie de Rennes

Les + Lus