Cet article date de plus de 7 ans

Grand angle: l'intense week-end des pélerins Bretons à Rome

lls sont des milliers à s'être déplacés pour une messe exceptionnelle. Celle du pape François, pour la canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII. Des Bretons, animés par la foi et la perspective d'un moment exceptionnel. Mais accéder à la Place Saint-Pierre n'est pas chose aisée. 
Sur la place Saint-Pierre, au passage du pape François.
Sur la place Saint-Pierre, au passage du pape François.
##fr3r_https_disabled##

Le 19 mai, la Bretagne célèbrera son patron, Saint Yves. La fête sera bien sûr célébrée à Tréguier mais aussi à Rome, où une église lui est consacrée.

Ré-ouverte il y a tout juste un an, après des travaux de restauration, l'édifice accueille régulièrement des pèlerins ou des touristes de passage. Touchée l'hiver dernier par une explosion, qui visait une discothèque voisine, elle reprend vie après des années laissée à l'abandon.

C'était d'ailleurs un point de ralliement pour les centaines voire les milliers de Bretons qui se sont rendus fin avril à l'occasion des canonisations de Jean Paul II et de Jean XXIII.


De nouveaux saints, ça sert à quoi?

Ce dimanche 27 avril, Jean XXIII et Jean-Paul II ont été "inscrits au catalogue des saints". L'aboutissement d'une procédure complexe.

Pour devenir saint, il faut avoir réalisé deux miracles; un premier miracle pour être béatifié, un second pour être canonisé




Dans l'Eglise catholique, seul le pape détient le pouvoir de canoniser une personne. Sa décision intervient au terme d'une longue enquête. un groupe de médecins et de théologiens évalue notamment les actes prétendument miraculeux des candidats.

Une fois élevée au rang de "saint", la personne peut être invoquée officiellement dans les prières; chaque Chrétien peut se confier à son intercession.


Ce que ça change


Parmi les 800.000 pèlerins, qui ont suivi la messe de canonisation; Eric Videment. Il est en 4ème année au séminaire de Rennes et se destine à être prêtre. Il est venu à Rome "en routard", avec des amis polonais et italiens. Du coup, pas d'endroit où dormir. Après une nuit blanche, il lui a fallu patienter plusieurs heures debout dans la foule avant de vivre la célébration. Il nous explique ce que ces canonisations vont changer pour lui.

durée de la vidéo: 01 min 44
Eric Videment



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion