• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Une petite boîte qui peut vous rendre bien des services

C'est un petit écran connecté à internet sur lequel peuvent s’afficher de nombreuses informations en temps réel. Cet objet, son concepteur rennais Baptiste Gautier, l'a appelé "laboîte" et pour en développer les applications, il se lance aujourd'hui dans l'aventure du financement participatif.

Par Eric Nedjar

Projet open-source (dont la licence est accessible à tous), "laboîte" se pose partout, près de votre lit, dans votre salle de séjour, dans votre cuisine, pour vous permettre de lire quand vous le voulez des applications qui vous seront utiles dans votre quotidien. C'est en tout cas plus rapide que de regarder sur votre smartphone ou tablette. Créée il y a un peu plus d’an, un appel à financement participatif a été lancé pour que "laboîte" puisse trouver un nouvel élan.

Sur "laboîte" et sur ce financement nous avons posé trois questions à son concepteur, un ingénieur rennais, Baptiste Gaultier.

Comment vous est venue l’idée et l’envie de créer cette "boite" ?

"Je suis ingénieur informatique et réseau et de part mon métier, je suis intéressé par les objets connectés à internet, il faut s’attendre à en voir de plus en plus."

Pouvez-vous nous la décrire, à quoi sert-elle ?

"laboîte" s’apparente à une petite horloge mais elle a la particularité de pouvoir récupérer des informations, des applications que l'on peut retrouver sur notre site laboite.cc. À ce jour, on peut en trouver une vingtaine, à vous de ne télécharger que celles qui vous semblent utiles comme la météo de votre ville, l’heure à laquelle part votre prochain bus, le nombre de vélos disponibles dans telle ou telle station. Il vous est possible de sélectionner plusieurs applications, d'envoyer des messages vers d'autres boîtes et même d’en développer de nouvelles, "laboîte" affichera les informations une par une et en continu. Les premières boîtes ont été crées il y a un an et demi. Elles ont beaucoup évoluées pour arriver à une version grand public aujourd’hui."

Pourquoi faire appel au financement participatif  ?

"Si j’ai décidé de me lancer dans l’aventure du financement participatif c’est pour développer ce projet. C’est une sorte de campagne qui doit nous aider à explorer de nouveaux domaines, de nouveaux concepts et bien sûr de nouvelles applications pour "laboîte". Pour cela les dons peuvent aller de 1 à 250 euros. Pour un euro votre nom apparaît sur la page d’accueil de notre site, pour 250 euros, vous pourrez recevoir l’application de votre choix que nous développerons pour vous."

Pour plus d'informations sur "laboîte"" et son financement  : kisskissbankbank

Sur le même sujet

Littoral, l'ikéjimé une révolution pour la pêche

Les + Lus