Vols de cuivre dans l'Ouest : 11 personnes interpellées

Onze personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau de malfaiteurs ayant notamment dérobé plusieurs dizaines de tonnes de cuivre dans l'Ouest ont été interpellées à Nantes lundi. Le receleur présumé serait responsable d'une entreprise de recyclage à Bain-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine. 

Fils de cuivre (illustration)
Fils de cuivre (illustration) © CC
L'enquête, menée depuis le mois de juillet dernier par la Sûreté départementale de Loire-Atlantique et le Groupement d'intervention régional (GIR) des Pays de la Loire, a permis de mettre au jour "une véritable structure organisée de délinquants qui commettaient en Bretagne et dans la région des Pays de la Loire des périples généralement de nuit", selon une source policière.

Un receleur de Bain-de-Bretagne

Une quarantaine de vols leur sont reprochés, allant de vols d'outillage et de carburant dans des entreprises à des vols de cuivre estimés à plusieurs dizaines de tonnes en un an, essentiellement des câbles aériens appartenant à ERDF (Électricité Réseau Distribution France). Dix Roms ont été interpellés dans un camp près de Nantes, ainsi que le receleur présumé, responsable d'une entreprise de recyclage de métaux à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Selon les premiers éléments de l'enquête, toujours en cours, ce dernier aurait acheté pour environ un million d'euros de cuivre au réseau de cambrioleurs. Les enquêteurs ont saisi chez lui "pour 70.000 euros d'avoirs criminels", ainsi qu'un véhicule. Un compte bancaire avec 3.600 euros a également été saisi dans le camp de Roms. 

Des mises en examen

Les individus interpellés sont âgés de 24 à 54 ans. Six d'entre eux, dont le receleur présumé, ont été mis en examen et deux ont été écroués, a indiqué pour sa part le parquet de Nantes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers