Drame de Groix: les premiers éléments de l'enquête confirment l'explosion d'une munition

la plage des Sables Rouges à Groix / © Maylen Villaverde
la plage des Sables Rouges à Groix / © Maylen Villaverde

L'autopsie a révélé la présence d'éclats métalliques dans le corps de la victime du drame survenu sur une plage de l'île de Groix. Cela confirme la piste de l'explosion d'une munition de guerre, enfouie dans le sable. L'état de santé du blessé grave s'est détérioré dans la nuit.

Par Stéphane Grammont

Selon les proches de la victime, l'état de santé de Sébastien Dagorne, grièvement blessé par une déflagration lors d'un feu de camp sur une plage de l'île de Groix, se serait aggravé dans la soirée du dimanche 7 septembre. Un communiqué de la gendarmerie fait état du pronostique vital "très réservé" selon un médecin de l'hôpital de Nantes où il a été transféré.

L'autopsie de la victime a révélé la présence de nombreux éclats métalliques dans le corps, confirmant la piste de l'explosion d'une "munition historique", datant probablement de la Seconde Guerre mondiale.
 

Lire: que faire si l'on trouve des munitions historiques sur une plage?

Selon les enquêteurs, les résidus d'une munition trouvés sur la plage correspondent à un projectile non tiré de 60mm. Les démineurs ont effectué une détection de tous les éléments métalliques enfouis jusqu'à 6 mètres de profondeurs. Une opération de pétaradage aura lieu dès demain mardi.

La plage sera ensuite réouverte au public.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus