Cet article date de plus de 6 ans

Morlaix: les salariés du centre des impôts "dégoûtés"

Les agents du centre des finances de Morlaix, incendié par un groupe d'agriculteurs dans la nuit de vendredi à samedi, se sont réunis devant le bâtiment qu'ils ne peuvent plus occuper. Ils se posent des questions sur la réaction des forces de l'ordre. 
Les agents du centre des impôts de Morlaix devant le bâtiment endommagé
Les agents du centre des impôts de Morlaix devant le bâtiment endommagé © F3
"Dégoûtés". Une centaine de salariés du centre des impôts de Morlaix, qui a brûlé dans la nuit de vendredi à samedi, se sont retrouvés ce lundi matin. Ce n'était pas vraiment une manifestation, plutôt des retrouvailles devant un bâtiment qu'ils ne peuvent de toute façon plus occuper. Face à eux, les équipes techniques dressaient la liste des dégâts.

Ce bâtiment public avait déjà été la cible du mécontentement des légumiers du nord-Finistère. "On savait que des actions étaient programmées" a expliqué Florence Héré, de la CGT Finances Publiques Morlaix. Elle s'étonne d'ailleurs que "la compagnie de CRS soit restée cantonnée à la sous-Préfecture".

"C'est en toute impunité" regrette un agent, rappelant que les salariés effectuent "une mission de service publique dans des conditions qui ne sont déjà pas faciles."

durée de la vidéo: 01 min 49
itv salaries morlaix



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture crise économique bonnets rouges agro-alimentaire faits divers