• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le très haut débit pour tous les bretons en 2030

C'est l'objectif d'un vaste plan d'investissement de 2 milliards qui doit permettre de développer les liaisons en fibre optique. Ce matin la commune de Coesmes en Ille et Vilaine a inauguré des équipements pour améliorer le débit internet sur son territoire.

Par Anthony Masteau

Ce plan très haut débit est conduit par  le Syndicat mixte Mégalis Bretagne et cet après midi son président, Jean-Yves le Drian a signé un contrat de prêt de 20 millions d'euros avec la Caisse des Dépôt.


C'est quoi le projet?

L’idée c’est d’augmenter largement la taille et le nombre des tuyaux pour permettre à tout le monde, y compris en zone rurale, de bénéficier pleinement de la force et de la rapidité d’internet. C’est un enjeu d’aménagement du territoire.

Car pour l’instant en Bretagne seulement 40% de la population a accès au très haut débit. Il n’y a que les grandes agglomérations qui sont bien dotées. C’est là que les prestataires privés ont investi. Mais vous le voyez sur cette carte, en bleu, il reste 90% du territoire à couvrir.

 / ©
/ ©

Et c’est donc là que les pouvoirs publics ont prévu d’intervenir... Le coût global des opérations devrait s'élever à plus de 2 milliards d'euros

 / © Mégalis
/ © Mégalis

Techniquement, il va d’une part falloir améliorer le réseau existant, c’est ce qui a été fait à Coësmes (35) et qui sera fait dans 174 autres sites bretons d'ici l’année prochaine. Il va aussi falloir installer des kilomètres de fibres optiques. Ce fameux gros tuyaux "nouvelle génération" qui permettra de faire circuler très rapidement de nombreuses données. Et de par exemple pouvoir recevoir la Télé par internet ou d’implanter son entreprise dans le Centre Bretagne.

Et ça, ça coûte très cher. C'est aussi pour ça que ce budget sera étalé sur plus de 15 ans. L’objectif "100% connecté" étant fixé à 2030.

A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus