Route du Rhum : Loïck Peyron s'envole, François Gabart impose son rythme

Loïck Peyron fait un cavalier seul sur Banque Populaire VII chez les Ultimes. François Gabart impose son rythme en Imoca sur Macif / © T. Martinez / JM. Liot
Loïck Peyron fait un cavalier seul sur Banque Populaire VII chez les Ultimes. François Gabart impose son rythme en Imoca sur Macif / © T. Martinez / JM. Liot

Loïck Peyron sur Banque Populaire VII continue son cavalier seul en tête de la Route du Rhum avec 173 milles d'avance (à 10h ce jeudi) sur Yann Guichard (Spindrift 2). Chez les monocoques Imoca, le leader François Gabart sur Macif devance désormais Jérémie Beyou (Maître Coq) de plus de 43 milles.

Par Thierry Peigné

Loïck Peyron semble avoir pris définitivement le large. A l'occasion de la bulle anticyclonique au large de Madère mercredi matin, le Maxi Solo Banque Populaire VII a profité des vents porteurs pour pour s'échapper. Le skipper a touché les alizés et aligné des moyennes de plus de vingt nœuds toute la nuit quand ses concurrents peinaient parfois à moins de dix nœuds ! L'écart s'est donc creusé avec ses poursuivants qui n'ont rien pu faire, empêtrés dans des vents beaucoup plus calmes. Seul Yann Guichard (Spindrift 2) a réussi dans l'après-midi à s'extraire enfin de la pétole mais il concède tout de même 175 milles.


La victoire se profile déjà pour Loïck Peyron

En Ultime, certains poursuivants de Loîck Peyron semblent déjà se faire une raison, à l'image de Sébastien Josse sur Edmond de Rothschild, 4e au classement (à 9h ce jeudi) et qui reconnaît, dans une vacation  la nuit dernière, la suprématie de Banque Populaire VII.

"Ça va bien. Nous sommes à nouveau regroupés : c’est rigolo. Nous essayons d’attraper l’alizé, les deux gros sont déjà partis (Maxi Solo Banque populaire VII et Spindrift 2). Quand nous l’aurons attrapé, on pourra sortir de ce cette bulle. L’arrêt, c’est plus en ce moment, nous sommes à 10 noeuds, ça manque un peu de vent. Mais il y a encore un paquet de coups à faire. Dans notre groupe, il y a de quoi avoir de la compétition jusqu'à l’arrivée mais je pense que nous ne verrons plus Loïck Peyron et Yann Guichard. Concernant le bateau, c’est plus instable et stressant maintenant sous gennaker que lorsque nous étions dans le gros temps."



Classement Ultimes à 10h :
  1. Loick Peyron (Banque Populaire VII) à 1858 milles de l'arrivée
  2. Yann Guichard (Spindrift 2) à 173 milles du premier
  3. Lionel Lemonchoix (Prince de Bretagne) à 317 milles du premier

Les Imoca encore dans la dépression

Pour les monocoques IMOCA, la situation est tout autre puisque c'est au large des Açores que François Gabart (Macif) en tête depuis le début affronte une nouvelle dépression, un front attendu pour le milieu de la journée. A la latitude des Açores, la navigation nécessite de multiples manoeuvres usant pour les skippers et pour le matériel.

Classement Imoca à 10h :
  1. Francois Gabart (Macif) à 2477 milles de l'arrivée
  2. Jérémie Beyou (Maître Coq) à 43 milles du premier
  3. Marc Guillemot (Safran) à 78 milles du premier

Autres classements à 10h ce jeudi

Classe Multi50 :
  1. Lalou Roucayrol (Arkema Région Aquitaine) à 2558 milles de l'arrivée
  2. Erwan Leroux (FenêtréA-Cardinal) à 18 milles du premier
  3. Gilles Lamiré (Rennes Métropole - Saint-Malo Agglomération) à 68 milles du premier
Classe Class40 :
  1. Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en peloton) à 277 milles de l'arrivée
  2. Kito De Pavant (Otio - Bastide Medical) à 12 milles du premier
  3. Alex Pella (ESP/Tales 2 Santander) à 19 milles du premier
Classe Rhum :
  1. Andrea Mura (ITA/Vento di Sardegna) à 2840 milles de l'arrivée
  2. Anne Caseneuve (ANEO) à 1 mille du premier (elle était première à 9h)
  3. Wilfrid Clerton (Cap au cap location) à 117 milles de l'arrivée

Une météo qui se dégrade à nouveau

La perturbation atlantique progresse lentement en direction du golfe de Gascogne, qu'elle traversera cette nuit. Vents moyens de sud-ouest prévus à 25/30 nœuds ce jeudi après-midi de la mer d'Iroise au Cap Finsiterre, atteignant 35 nœuds en fin de journée. Le maximum de vent sera atteint en soirée au passage du front froid, avec des vents moyens de 35/40 nœuds rafales maximales 55 noeuds. La mer forte par houle de nord-ouest deviendra très forte en fin de soirée.

La météo marine restera pour les jours qui viennent instable avec de fortes conditions de mer. Le mauvais temps concernera principalement les Class40 et les Classe Rhum retardataires.

Sur le même sujet

Les + Lus