• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Route du Rhum : Paul Hignard continue de forcer l'admiration

Paul Hignard garde le moral malgré ses déboires / © P. Hignard
Paul Hignard garde le moral malgré ses déboires / © P. Hignard

Le jeune malouin Paul Hignard est en train de gagner son pari et le respect de tous en bouclant cette édition de la Route du Rhum sur un bateau équipé d'un gréement de fortune. Il a entamé un tour de l'île de la Guadeloupe qui risque de lui paraître bien long. 

Par Thierry Peigné

En milieu d'après-midi (16h) ce mercredi, Paul Hignard se trouvait à 34 milles des pontons de Pointe-à-Pître. 

Le Class40 Bruneau estropié et rafistolé avance lentement sous son gréement de fortune en direction de l’Archipel des Saintes, un passage toujours très délicat pour les skippers en course, car très houleux. Selon la météo prévue sur la Guadeloupe, il va rencontrer des grains parfois forts avec des rafales à 35 nœuds. Sa progression est très lente, entre 1 et 3 noeuds. Son équipe technique est en alerte prête à intervenir. Selon la direction de course, le jeune skipper va avoir bien du mal à remonter vers la ligne d'arrivée une fois la bouée de Basse-Terre contournée. "Les alizés sont en effet bien présents ce mercredi et faire du près avec plus de 25 nœuds contraires ne va pas être une sinécure"… Mais le jeune solitaire a déjà démontré qu'il ne lâchait rien. Son arrivée pourrait se faire dans la nuit.


Une détermination à toute épreuve

Le gréement de fortune du Class40 de Paul Hignard depuis le 22/11/2014 / © P. Hignard - Bruneau Depuis le 21 novembre, date à laquelle le voilier du benjamin de la course a démâté, Paul Hignard n'a pas ménagé ses efforts pour aller jusqu'au bout de cette transatlantique. Il s'est refusé à abandonner, s'est bricolé un gréement de fortune et a pris la direction de la Guadeloupe alors qu'il savait que la fin de parcours aller être rude. En manque d'eau et de vivres, il a été forcé de se rationner. 

"J'ai hâte d'arriver et de manger du frais" disait-il il y a deux jours déjà.

"C'est long" avouait-il en début de matinée ce mercredi.

Pour autant, le jeune homme garde la pêche comme le montre cette photo prise ce mercredi. Son sourire en dit long, surtout lorsqu'il reçoit la visite de la vedette de la gendarmerie maritime. Une photo accompagnée du message : "Pêcheurs, plaisanciers, fans, amis, venez me voir !"

Paul Hignard au large de la Guadeloupe / © P. Hignard
Paul Hignard au large de la Guadeloupe / © P. Hignard

Des éloges et des encouragements

La ténacité et le courage de ce jeune marin de 19 ans force l'admiration. Sur le site internet de son sponsor, les encouragements et les compliments sont nombreux et élogieux :
  • Jean-Claude : "Tiens bien le cap PAUL l'arrivée est proche - Bravo encore pour ton exploit tu as été formidable".
  • Micha : "Trop fort, trop tout !!! L'exploit est bien réel, c'est incroyable Paul ce que tu nous fais vivre !! Je pense au bonheur extrême que tu vis! Topissime!".
  • Jérome : "On travaille,tu avances,on dors,tu avances,on mange,tu avances. Ta ténacité,ton courage font de toi un grand homme, merci pour ce que tu nous offres". 
  • Sylvie : "Qu'est ce que ça va être la fête à l'arrivée! Parce que pour ce qui est d'être entré dans la cour des grands c'est déjà fait".
Et comme la plupart des anonymes et professionnels de la mer qui l'encouragent, devant l'exploit de ce jeune marin de 19 ans, on ne peut que lancer un "ALLEZ PAUL".

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus