• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

2 grands patrons bretons se mobilisent pour la recherche sur le cerveau

Le cerveau, machine complexe
Le cerveau, machine complexe

A Rennes, les PDG des groupes Beaumanoir et Samsic lancent un fonds de dotation pour soutenir la recherche dans la région. Un chèque de 500.000 euros a déjà été remis à l'Institut des Neurosciences Cliniques qui étudie les maladies du cerveau (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, AVC)

Par Hélène Pedech

Le procédé est courant en Amérique du Nord. Le mécénat privé aide à financer des projets, notamment dans le secteur médical, alors que les subventions publiques sont en baisse. C'est le cas de ce nouveau fonds de dotation créé à Rennes par deux grands patrons bretons; Roland Beaumanoir (Groupe Beaumanoir) et Christian Roulleau (Groupe Samsic). Il a pour objet de "soutenir la recherche et de financer les équipes d'excellence, qui contribuent au rayonnement de la Bretagne et de l'Ouest Atlantique".
Baptisé Bretagne Atlantique Ambition, ce fonds a effectué un premier don de 500.000 euros à l'Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes, lui même fondé il y a 2 ans 1/2 par 17 médecins et chercheurs rennais.

 / © INCR
/ © INCR


Recruter 4 chercheurs en Bretagne

A terme,  l'objectif est de lever 1 M€. Un appel a été lancé aux autres chefs d'entreprise de l'Ouest. L'intégralité de la somme est "destinée à l'emploi d'au moins quatre jeunes chercheurs pendant cinq ans en Bretagne. Les recrutements des premiers chercheurs sont déjà effectifs".

"L'avenir en tête"

Créé en 2012, l'Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes regroupe des médecins, des chercheurs, représentant toutes les spécialités qui s'intéressent aux maladies du cerveau. L'INCR poursuit trois objectifs:
- améliorer la prise en charge des patients dans les hôpitaux;
- aider la région Bretagne à conforter son rang de leader dans la recherche sur les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques) mais aussi AVC et certaines pathologies psychiatriques (troubles obsessionnels compulsifs; certaines formes de dépression);
- offrir les moyens à de jeunes chercheurs de poursuivre leurs travaux en Bretagne.

Partenaire de l'INCR, dès son lancement, France 3 Bretagne avait recueilli, en mars 2012, les espoirs des chercheurs dans cette action de mécénat. En voici quelques-uns:


Serge Belliard, neurologue

Pouvoir mieux diagnostiquer la maladie d'Alzheimer plus tôt est un en jeu majeur, tout comme mieux accueillir les patients, qui suivent des protocoles sur de nouveaux traitements.


Philippe Gallien, médecin rééducateur

La robotique permet de diminuer les handicaps et aide à la rééducation, notamment après un Accident Vasculaire Cérébral (AVC). Dans un centre de soins, la recherche doit être développée.


Arnaud Biraben, neurologue et neuro-chirurgien

Il existe à Rennes un modèle informatique du cerveau performant, auquel s'ajoutent d'autres outils d'étude sur l'animal puis sur l'homme. Pour avancer dans le traitement de l'épilepsie, il faudrait tester de nouveaux médicaments.

  

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'André Ollivro

Les + Lus