• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grippe : il est encore temps de se faire vacciner !

© cc
© cc

En Bretagne, 50% de la population ont été vaccinés contre la grippe l'hiver dernier. Et cette année seulement 10 % des Bretons se sont déjà fait vacciner. Or si on atteignait 75% de personnes vaccinées, on pourrait sauver 2000 vies de plus. L'épidémie arrive, il est encore temps !

Par Marc-André Mouchère

Les Bretons auraient-ils perdu confiance dans le vaccin contre la grippe ?
En tout cas l'an passé ils se sont moins fait vacciner qu'en 2008 (60%) et cela inquiète les spécialistes qui craignent une aggravation des épidémies. Selon l'OMS il faut vacciner 75% de la population pour obtenir une efficacité optimale.

 / ©
/ ©

La Sécurité Sociale vient de relancer les populations les plus fragiles.
Est-ce parce-qu'il a fait un temps d'été durant tout l'automne en Bretagne que nous baissons la garde ? 
Peut-être, mais attention les premiers frimas sont là et réveillent la grippe. Les plus à craindre sont les nouveaux virus qui proviennent de l'hémisphère sud dont l'hiver précède le nôtre.
Pour le Réseau Sentinelle il faut se reprendre : même les personnes âgées manquent à l'appel.

Publics concernés par le remboursement Sécurité Sociale à 100% / ©
Publics concernés par le remboursement Sécurité Sociale à 100% / ©


Est-ce la faute aux cafouillages lors de la campagne de vaccination contre la grippe aviaire (H1N1)?
Pourtant les contre-indications sont quasi nulles, on évitera juste de se faire vacciner si on déjà un gros rhume ou une fièvre.
Pour un vaccination il suffit de consulter son médecin ou plus simplement une infirmière.
Pour ceux qui ne sont pas remboursés , le vaccin coûtera 6,14 euros. Certains employeurs le prennent en charge.

Le vaccin a une efficacité statistique
Plus nous sommes nombreux à nous vacciner plus nous nous protégeons collectivement en stoppant la transmission des virus.
Le virus de la grippe mute assez vite. Chaque année sa fabrication est un pari. Il est composé de trois virus : le dernier connus l'hiver dernier chez nous, et deux autres, les plus virulents et présents dans l'hémisphère sud.
Le vaccin ne provoque ni la grippe ni une baisse de forme. Il est composé de virus désactivés qui préparent nos défenses immunitaires contre le danger.

Nous ne sommes garantis qu'à 75% de son efficacité totale. En effet les virus mutent durant notre hiver. Mais si jamais nous sommes touchés par une variantes mutante, proche du virus du vaccin, la maladie est très atténuée. C'est déjà beaucoup quand pour certaines personnes la grippe peut s'avérer mortelle.

L'épidémie arrive en Bretagne, mais il est encore temps de se décider. Il faudra une quinzaine de jours pour que la vaccination soit pleinement efficace

Campagne de vaccination contre la grippe en Bretagne
H. Pédech, K. Mordrelles, C. Deunf, A. Grall / Avec les docteurs Corre et Gestin-Lauzier


Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus