Le dessinateur de presse rennais, Loïc Schvartz, qui participe en particulier à l'émission du samedi matin "La Voix est Libre" sur notre antenne, collaborait régulièrement pour Charlie Hebdo. Il est sidéré par l'attentat perpétré ce matin contre l'hebdomadaire satirique. 

"C'étaient des camarades", explique Loïc Schvartz, le dessinateur de presse, collaborateur occasionnel pour Charlie Hebdo, en parlant de la disparition de Cabu, Wolinski, Charb  et Tignous, dans l'attentat contre Charlie Hebdo ce matin. "Je ne réalise pas, je suis sidéré par cette violence !".

Cabu c'est notre maître à tous, quelqu'un de très chaleureux, de très simple. J'avais beaucoup d'amitié pour lui et d'admiration


Mais le dessinateur rennais ajoute qu'il ne faut pas plier face à cette barbarie : "il y aura toujours des dessinateurs, ils pourront continuer à faire leur menace, à commettre leurs crimes. Il ne faut pas plier face à ces mecs là."

 
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité