Cet article date de plus de 6 ans

Rennes : deux opposants à l'aéroport NDDL jugés en appel

Manifestation de soutien devant le Parlement de Bretagne à Rennes à deux opposants à l'aéroport Notre Dame des Landes, jugés en appel pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique". Ils avaient été condamnés en mars 2013 à 15 jours de prison avec sursis. Décision le 18 février.
manifestation de soutien aux opposants à NDDL jugés en appel à Rennes
manifestation de soutien aux opposants à NDDL jugés en appel à Rennes © Christophe Rousseau - France 3 Bretagne
La décision de la Cour d'Appel de Rennes a été mise en délibéré au 18 février. Sur le site de Notre Dame des Landes, deux jeunes opposants, Erwan et Elise, avaient déambulé, totalement nus pour protester contre l'intervention des gendarmes qui voulaient les déloger. En mars 2013, ils ont été condamnés à 15 jours de prison avec sursis pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique".
Ce mercredi matin, ils étaient jugés en appel. Leur avocat, Me Erwann Lemoigne, qui a demandé la relaxe, a souligné que ses clients n'avaient "pas voulu montrer de l'irrespect envers les forces de police" et a contesté l'existence même du délit "d'outrage". 

Une manifestation de soutien


Dans le même temps une manifestation de soutien plutôt bon enfant mais ironique était organisée devant le Parlement, réunissant une bonne centaine de personnes. Il s'agissait selon les organisateurs « d'un temps fort pour refuser les violences d’état et la criminalisation des opposants dont on entrave la liberté d’expression, de réunion et de manifestation, même dans ses formes les plus poétiques ».

Un autre opposant à l'aéroport était également jugé en appel. Il avait été condamné pour outrage et rébellion, suite à une manifestation de soutien à la contestation anti-aéroport, à Guingamp.

Les interviews de Patrick Anne, du collectif rennais anti Notre-Dame des Landes et de Erwan Tavern, opposant jugé en appel


durée de la vidéo: 00 min 43
ITW Rennes : opposants NDDL

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice notre-dame-des-landes