La presse ne tarit pas d'éloges sur Guingamp... Ca n'a pas toujours été le cas

Le Costarmoricain Claudio Beauvue (à droite) félicité par son coéquipier Moustapha Diallo après le penalty réussi lors de la rencontre de Ligue Europa entre Guingamp et la Fiorentina - 27/11/2014 / © AFP - JS Evrard
Le Costarmoricain Claudio Beauvue (à droite) félicité par son coéquipier Moustapha Diallo après le penalty réussi lors de la rencontre de Ligue Europa entre Guingamp et la Fiorentina - 27/11/2014 / © AFP - JS Evrard

A quelques heures du match entre le Dynamo Kiev et l'En Avant de Guingamp, en 16e de finale de l'Europa Ligue, la presse nationale est dithyrambique sur le petit club des Côtes d'Armor. Tous derrière l'EAG. Et bien pourtant, ça n'a pas toujours été le cas... 

Par Sylvaine Salliou

Des quatre clubs français engagés en Europa League cette saison, c'est certainement de Guingamp dont on attendait le moins. Mais en moins de trois mois, l’En Avant Guingamp a complètement changé de statut. 

Parcours étonnant en championnat

Sur les dix derniers matches, une seule équipe française a fait mieux que Guingamp, c'est l'Olympique lyonnais, actuel leader du Championnat. Les Guingampais ont même battu Paris (1-0) et Monaco (1-0). Désormais 8ème du Championnat  de Ligue 1, les Bretons ont aussi su surfer sur de belles performances en Ligue Europa. Aujourd'hui, ils jouent face au Dynamo Kiev, en 16e de finale aller. Ils vont tout donner. Selon le site de Francetv sport, "la Ligue Europa semble être l’élément déclencheur de l’embellie des Guingampais. Arrivés sans complexe mais sans faire de bruit non plus, en septembre dernier, ils avaient entamé leur aventure européenne par une défaite (0-3 face à la Fiorentina). Depuis qu’ils jouent avec le sentiment de n’avoir plus rien à perdre, la C3 s’est transformée en bouteille d’oxygène pour les Bretons, qui ont gagné trois de leurs cinq derniers matches de poule".


Un OVNI sur la scène européenne

Selon l'Equipe, Guingamp est une exception dans le paysage des Coupes d'Europe. Le journal a ainsi fait quelques comparaisons pour mieux situer le club costarmoricain par rapport aux 31 autres équipes encore en lice en C3. C'est la plus petite ville, c'est un des plus petit budget, c'est le deuxième plus petit stade et c'est aussi celui qui a le moins d'histoire européenne. "C’est seulement la cinquième campagne européenne de l’histoire de Guingamp, ce qui en fait le club le moins expérimenté parmi les 32 encore en lice. Wolfsburg, avant-dernier, en est à neuf participations européennes tandis que l’Inter et le Sporting disputent leur 53e campagne." Ce 19 février, l'EAG fait la Une de l'Equipe.


Pourquoi Guingamp peut-il rivaliser avec Kiev? se demande BeIN sports. Parce que l’En Avant ne perd plus (ou presque), Parce que Beauvue a le niveau, Parce que le Roudourou sera hystérique...
Pour Eurosport, la Ligue Europa a été une vraie bouffée d'oxygène pour les Costarmoricains.  "Ce n'est pas le Stade Rennais, épinglé en finale de la Coupe de France (0-2) en mai dernier, qui dira le contraire. S'il y a bien sûr des ratés, Guingamp sait répondre présent dans les grands rendez-vous... En clair, tout péché d'orgueil du Dynamo pourrait se payer cash."
Pourtant, Le petit club de Guingamp n'a pas toujours été en odeur de sainteté. 

Quand Guingamp n'était pas dans les petits papiers de la presse nationale

Europe1.fr titrait en septembre dernier : "Guingamp, un extra-terrestre en Ligue Europa". C'était à la veille de la rencontre entre Guingamp et la Fiorentina. "Les vainqueurs de la dernière Coupe de France s'apprêtent à jouer les prestigieux italiens de la Fiorentina en Ligue Europa. Vous l'avez entendu des dizaines de fois, mais comment le dire autrement : le club breton, c'est un petit village gaulois qui résiste contre plus fort que lui. Mais c'est aussi une anomalie en Coupe d'Europe." Parce que le club n'a jamais gagné en Europe, parce qu'il n'y a aucune star et parce que, poursuivait le journaliste un brin moqueur, le Roudourou.

Un club discret sur les médias

"Mais le petit stade breton, aux allures champêtres, ne possède pas la même ferveur que les enceintes de ses futurs adversaires. Alors quand les Guingampais se déplaceront au stade Artemio Franchi, écrivait-il alors et découvriront les ultras de la Fiorentina chauffés à blanc, le choc sera rude.... Oui, messieurs les Guingampais, la Coupe d'Europe, c'est un autre monde." Autre signe, la présence médiatique des Guingampais. A la mi décembre, TeamSportEco a compté combien de fois "l’équipe est apparue sur les antennes de Canal+ (matchs du samedi 17h et du dimanche 21h) et de BeIN Sport (match du vendredi 21h) depuis le début de saison : seulement 1 fois, ce qui la positionne en dernière place de la Ligue 1 avec Montpellier". On était très loin du PSG (17 fois sur 18 possibles) et de Marseille (13/18).

La Une de l'Equipe ce 19 février 2015 / © L'Equipe
La Une de l'Equipe ce 19 février 2015 / © L'Equipe


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus