Dinan: une partie des remparts s'effondre

Le pan des remparts qui s'est effondré dans la nuit de dimanche à lundi / © B. Le Vaillant
Le pan des remparts qui s'est effondré dans la nuit de dimanche à lundi / © B. Le Vaillant

Un pan des remparts de la ville de Dinan s'est effondré sur la chaussée dans la nuit de dimanche à lundi. Pour effectuer les travaux de remise en état, la circulation sera déviée plusieurs jours. Le maire en appelle à la mobilisation générale pour la conservation de ce patrimoine historique.

Par Thierry Peigné

Il était minuit 10 lorsque tout un pan du célèbre rempart dinanais s'est effondré dans la rue du Général De Gaulle. Aucun piéton ou véhicule n'était présent au moment de l'éboulement. Le rempart présente ce lundi matin une trouée d'une quinzaine de mètres avec une coulée de terre et de pierres sur la chaussée.

"On savait le rempart fragile. Notre rempart est malade". "Pour autant un diagnostic fait en novembre notait la nécessité d'une intervention mais pas imminente", reconnaît le maire, Didier Lechien.


 

Une trouée de 15 m dans le mur des remparts / © Mairie de Dinan

L'effondrement rappelle celui de 2007 où une partie du rempart s'était écroulée dans la même rue. Selon le maire, "Le rempart de Dinan a une spécificité : il est double. Entre les deux murs se trouve de la terre. On peut penser qu'avec les pluies abondantes, il y a eu des infiltrations et la formation de poches d'eau. De plus le rempart est sans fondation sur le rocher".

La circulation déviée plusieurs jours

Dés ce lundi des travaux de déblaiement devraient être effectués et la circulation dans la rue est fermée. Une déviation est mise en place pour que tout le secteur, un axe fréquenté, soit évité. Le maire précise qu'un plan de circulation va être organisé afin que dans les jours à venir les entrées et sorties de la ville se fassent plutôt par le nord et non plus par le sud et le viaduc traversant la vallée de la Rance. Les automobilistes vont devoir prendre leur mal en patience.

 

L'appel à la mobilisation du maire

Suite à ce nouvel effondrement, le maire Didier Lechien, lance un appel à la mobilisation générale de ses partenaires et principalement de l'Etat. "Dinan est une ville de plus de 11.000 habitants, une des villes de cette taille qui a le plus de monuments historiques classés (70) à entretenir".

"Aidez-nous si vous voulez que nous transmettions ce patrimoine unique".


"Il faut, entre autre, que l'Etat augmente sa participation dans les travaux d'entretien de tout ce patrimoine historique classé, même si elle nous soutient déjà pas mal".

La rue recouverte partiellement de terre et de pierres suite à l'éboulement / © Mairie de Dinan

En 2007, les travaux de réfection du rempart avait coûté près de 1,5 million d'euros. "1,5 million d'euros, c'est le budget d'investissement de la commune pour 2015. La ville ne peut pas supporter ces charges non prévisibles toute seule".

Depuis l'effondrement de 2007, "la ville n'est plus assurée pour son rempart, aucun assureur n'ayant accepté".

Didier Lechien, le maire UDI de Dinan était l'invité du 12/13 France 3 Bretagne ce lundi

Le maire de Dinan invité du JT France 3 suite à léboulement des remparts
Didier Lechien, maire UDI de Dinan

 

Sur le même sujet

Les + Lus