PSA La Janais : débrayage avant la visite du PDG Carlos Tavares

A l'appel de la CGT, 180 salariés du site PSA La Janais, près de Rennes ont débrayé toute la matinée ce mercredi 29 avril 2015 à la veille de la venue du PDG de PSA Carlos Tavares. Ils demandent l'amélioration de leurs conditions de travail et demandent l'arrêt de la suppression d'emplois.

Parce qu’ils ne sentent pas écoutés malgré le dépôt de leurs revendications, 180 salariés, principalement sur les postes de montage ont débrayé sur le site PSA La Janais. Conséquence directe : la production tourne à mi-vitesse. A la suite du comité d’entreprise ordinaire, les salariés ont décidé de cesser le travail jusqu'à 13h. Un débrayage qui intervient alors que le PDG de PSA Carlos Tavares doit inaugurer jeudi 30 avril, un nouveau pôle industriel appelé Excelcar.

Les revendications des salariés

Les syndicats demandent l’amélioration des conditions de travail. Ils dénoncent un équipement trop souvent défaillant : les visseuses, le système de ferrage, les pannes électriques à répétition. La CGT rappelle que les seniors quittant l’entreprise ne sont pas remplacés. Le syndicat souhaite que ces effectifs soient remis en place et demandent un renforcement des équipes de recherche et développement.

Un nouveau véhicule pour 2017 

Le site doit commercialiser à partir de 2017, un nouveau véhicule la P87. Pour les salariés, c’est une belle opportunité mais ils soulignent quelques inquiétudes comme l’explique Alix Noël, secrétaire syndical de la CGT.

Oui à la nouvelle voiture P87 mais si les moyens humains sont déployés, pour l’instant ce n’est pas le cas.

Une délégation syndicale doit rencontrer des membres de l’équipe de direction. Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot-Citroën sera justement présent à Rennes-la Janais. Le PDG doit lancer un pôle de recherche en carrosserie du futur.