• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Actu, rencontres, analyses : une semaine au Salon de l' agriculture de Paris

Salon de l'agriculture / © MaxPPP
Salon de l'agriculture / © MaxPPP

Nombre de visiteurs, agriculture connectée, paysans de la mer, concours, animaux... Le Salon de l'Agriculture avec ses 134 000 m² est la plus grande ferme de France. Nous vous proposons des rencontres et analyses de ce qui se fait cette année encore Porte de Versaille.

Par Benoit Thibaut avec Sylvaine Salliou

Au Salon de l'Agriculture, chaque marque, chaque profession, chaque région donne dans la communication.

Objectif : attirer le maximum de visiteurs en 9 jours

Le lobby de la viande est très présent sur le salon. À l'heure où l'on parle de baisse de consommation de viande, l'interprofession du bétail et de la viande, a son mot clef : le flexitarisme.

Dès l'ouverture des portes le stand se transforme en publicité géante pour son nouveau concept, l'équilibre alimentaire.

Le flexitarisme


C'est l'équilibre des fruits, des saveurs, des légumes, des féculents... Les flexitariens sont des végétariens flexibles. Ils mangent de la viande de temps en temps.
Cette communication omniprésente pour manger de la viande ne satisfait pas tous les éleveurs. Nombreux préfèrent laisser les consommateurs se faire une idée par eux-mêmes. 
 

Le salon, la plus grande ferme de France

Cela veut dire qu'il y en a des vaches ! Et les vaches demandent de passer à la traite deux fois par jour. C'est 300 vaches qui sont traites deux fois par jour pour collecter 7500 litres de lait.

 

Salon de l'agriculture. La traite des vaches
Salon de l'agriculture. La traite des vaches



Ordinateurs de bord, drônes, robots… les agriculteurs sont la catégorie socio-professionnelle la plus connectée. Plus de 90% sont reliés à internet.

Agriculture connectée

Porte de Versailles au Salon de l’agriculture, l’espace consacré à l’agriculture connectée est de plus en plus important. Les objectifs peuvent être de mutualiser des parcelles ou des achats, diminuer les doses de pesticides. À en croire les Start-up, il existe des solutions pour produire avec une grande précision.
 

 

Les paysans de la mer

La société « Poiscaille » fait des paniers de poissons. Le concept : faire comme les paniers de légumes mais avec le poisson. L’objectif est de permettre aux pêcheurs de vendre aux consommateurs à des prix supérieurs à ceux du marché tout en mettant à l’honneur des espèces oubliées en France.
Certaines espèces sont très prisées au Japon comme le Chinchard dont le prix en Asie est supérieur au saumon mais en France il reste totalement inconnu.

Poiscaille, les paysans de la mer. Des paniers de poissons.
Poiscaille, les paysans de la mer propose des paniers de poissons. Charles Guirriec /Cofondateur de Poiscaille Simon Turmel / Responsable logistique chez Poiscaille Un reportage de Sylvaine Salliou / Stéphane Soviller / Gwendal Poiron et Richard Gurgan



70 000 visiteurs chaque jour


La foule est comme chaque année au rendez-vous du salon de l'agriculture. Se frayer un chemin dans les allées du salon est toujours difficile pour le public mais pour les éleveurs c'est un lieu de rencontres et d'échanges.

Pour les enfants c'est l'occasion de découvrir la ferme

Pour les enfants en visite dans le salon, c'est l'occasion de se faire une idée du monde de la ferme. Les stands rivalisent d'innovations pour que petits et grands s'immergent dans le quotidien agricole.
Des lunettes de réalité virtuelle sont mises à disposition pour être au coeur d'un élevage de porcs, afin d'expliquer.

Les agriculteurs parlent de leur passion et répondent aux questions

Ce lieu de rencontre réchauffe le coeur des paysans qui se sentent aimé par le public présent en masse. Les questions sont précises et la notion du bien-être animal est souvent abordée. L'occasion est donnée aux agriculteurs d'expliquer, de faire preuve de pédagogie.
 

Environnement, santé animale, rémunération des agriculteurs sont des questions qui reviennent.  

Le salon, une occasion pour les agriculteurs de voir que le public est là, presque 1% de la population française passe sur le salon. "L'Agri-Bashing" n'est pas présent, le grand public fait confiance aux agriculteurs qui ont cependant parfois le sentiment d'être mal aimés.

Le salon permet d'aborder les questions de l'alimentation, du bien manger, d'environnement, de santé, de développement territorial.   

Le salon, un lieu de concours

Arthur Le Blevec, éleveur dans le morbihan, présente sa vache au concours général du Salon de  l'agriculture. Des jours d'efforts pour être au mieux pour le moment du défilé. Arthur rêve d'une médaille. Rencontre en images. 

Arthur Le Blevec présente sa vache au concours général du Salon de l'agriculture
Préparation, concours et résultat, Arthur Le Blevec nous fait vivre son concours général lors du Salon de l'agriculture


Le concours général agricole


Au salon de l'agriculture il n'y a pas que des animaux, il y a aussi ce concours très important pour les professionnels. Par exemple, les produits laitiers y sont testés, des produits qui viennent souvent de... Bretagne.  

Ce concours est la colonne vertébrale du SIA. Le concours général agricole existait bien avant le salon, depuis presque 150 ans.

Avoir une médaille au Salon de l'agriculture, un macaron, est le symble d'un travail reconnu par un jury indépendant. Cela peut faire augmenter les ventes de 15 à 20 % selon les produits.
 
Le concours général agricole au salon de l'agriculture 2019
Des jurys goûtent, testent et votent pour les médailles du concours général agricole

Retrouvez tous nos articles sur le Salon de l'agriculture ici
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus