Agriculture, éducation, transport : ce que disent les "petites" listes pour les régionales en Bretagne

Des "petites" listes, mais pas dénuées d'idées. Agriculture, éductation, transport, six têtes de listes ont débattu en direct dans La Voix Est Libre. Résumé. 

Autour de la table, Xavier Compain (Front de Gauche), Bertrand Deléon (Parti Breton), Jean-Jacques Foucher (Debout la France), Valérie Hamon (Lutte Ouvrière), Jean-François Gourvenec (Union populaire républicaine) et Gaël Roblin (Breizhistance).


Agriculture et pêche

Xavier Compain (Front de Gauche) : « sur 100 euros de prix d’achat du panier de la ménagère, seulement 7 euros pour le producteur. Il faut relocaliser la production, un nouveau schéma foncier régional.

Jean-Jacques Foucher (Debout la France) : « Il faut une régulation pour l’agriculture, la région ne fait pas assez et doit avoir son mot à dire"

Jean-François Gourvenec (Union populaire républicaine) : « il faut sortir de cette union européenne. Même si c’est le cas, nous ne perdront pas nos subventions pour l’agriculture ar nous sommes un contributeur net pour l’Europe. Nous favoriserons les AMAP dans la région »

Bertrand Deléon (Parti Breton) : "L'agriculture c’est le tiers des emplois indirects, une gouvernance bretonne est extrêmement importante. L’Europe n’est pas un ennemi, l’europe c’est ce que nous voulons en faire, il faut une voix pour la Bretagne au sein de l’Europe"

Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) : "L’Europe, c’est des subventions aux plus gros. Il faut faire en sorte que les petits producteurs soient aidés. En Bretagne, c'est Bigard et la Cooperl qui font la loi."


Emploi

Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) : "Le plus gros problème en Bretagne et dans tous le pays, ce sont les entreprises qui licencient. Au conseil régional, il faut arrêter de subventionner ces entreprises."

Bertrand Deléon (Parti Breton) : "Le fruit des impôts reste en Ile-de-France. Le budget de la Bretagne, c’est le même que celui de la Ville de Rennes. Les richesses viendront d’une Bretagne à 5 départements, et de la façade Atlantique"

Gaël Roblin (Breizhistance) : "Lors de la mandature précédente, beaucoup de cadeaux ont été fait à de grandes entreprises, pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, notamment, avec 29 millions d’euros pour Vinci".

Xavier Compain (Front de Gauche) : "Une des bonnes solutions pour la région, c’es la « conditionnalité ». Des conditions pour des subventions : l'égalité homme femmes, l'approvisionnement, les conditions de travail."

Jean-François Gourvenec (Union populaire républicaine) : Il faut relocaliser des entreprises et les emplois.


L’identité bretonne

Gaël Roblin (Breizhistance) : "C'est important de le souligner après les attentats, l’identité bretonne est ouverte, anti-raciste, et tout le monde peut se l’approprier".

Bertrand Deléon (Parti Breton) : « Ça ne coûterai pas plus cher d’employer du personnel qui parle breton ou gallo dans les services publics bretons »

Jean-François Gourvenec (Union populaire républicaine) : "Nous lançons une alerte sur la charte des langues régionales, qui veut casser l’unité nationale".

Xavier Compain (Front de Gauche) : "Avec les événements que nous vivons, culture et identité bretonne prennent tout leur sens. Il faut intégrer le breton et le gallo dans l’école de la République"."

Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) : "La discussion sur l’identité bretonne est dérisoire. Est-ce que l’identité bretonne nous défend face à des patrons comme Leclerc ou Gad, qui sont bretons. Notre identité ouvrière, elle n’est pas régionale, elle est sociale."

Jean-Jacques Foucher (Debout la France) : "L’indivisibilité de la République, c’est notre héritage. Les langues régionales font partie de la culture de la Bretagne."


Social


Bertrand Deléon (Parti Breton) : "Nous devons défendre le tissu économique breton, qui est particulier, avec ses petites entreprises. Il faut rapprocher les centres de décision.

Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) : "Le problème de fond, c’est que chacun doit avoir un travail. Il y a beaucoup de misère sociale en Bretagne, notamment à cause des licenciements."

Gaël Roblin (Breizhistance) : "Il faudrait plafonner les indemnités des élus du conseil régional au SMIC, comme ceux qui travaillent dans l’agroalimentaire".

Jean-Jacques Foucher (Debout la France) : "Il faut réduire le nombre d’élus, déjà. Qu’on fusionne deux assemblées ou non. Soumettre les indemnités des élus en fonction de leur temps de présence, ce serait déjà bien."

Xavier Compain (Front de Gauche) : "C’est pas au front de gauche ou au Parti Communiste qu’on fait carrière et qu’on s’enrichit. Le genre, et l’origine, ce sont des vrais discriminations. Sur la santé, l’égalité de tous, c’est ce qu’il faut affronter."

Jean-François Gourvenec (Union populaire républicaine) : "On est en train d’assister à la désindustrialisation de notre économie, le problème il est là."


La fracture territoriale

Jean-Jacques Foucher (Debout la France) : "La RN 164 n’est pas terminée, la LGV n’ira pas jusqu’à Brest. La fracture territoriale elle est là."

Bertrand Deléon (Parti Breton) : "Il y a un rééquilibrage à faire entre l’est et l’ouest de la Bretagne. Rennes Metropole ne doit pas « la jouer perso ». Il faut finir le "triskel" breton qui doit désenclaver la Bretagne.

Gaël Roblin (Breizhistance) : "Les projets financés par le conseil régional sortant comme la LGV mais aussi Notre Dame des Landes contribuent à éloigner l’est et l’ouest de la Bretagne. Il faut plus d’argent pour les TER, on peut faire beaucoup mieux."

Xavier Compain (Front de Gauche) : "Les 11 milliard d’euros de moins de l’Etat pour les régions, c’est ça la paupérisation. Il faut plus d’écologie, et moins de Macron"

Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) : "A la SNCF, ils ont supprimé des centaines de postes. Des lignes , non rentables sont supprimés. Dans le centre-Bretagne, beaucoup d’entreprises et de services publics ont fermé ou se sont délocalisés."


Culture et éducation

Jean-François Gourvenec (Union populaire républicaine) : "Notre priorité pour l’éducation, c’est la rénovation, des lycées. Nous ne voulons pas de cette loi sur le tout numérique, l’école c’est pour revenir aux fondamentaux."

Bertrand Deléon (Parti Breton) : "Il faut remettre les élèves au centre des apprentissages. La région doit avoir son mot à dire dans l’établissement des programmes."

Jean-Jacques Foucher (Debout la France) : "Il faut remettre de la République partout. Que les professeurs soient respectés. Sanctionner lorsqu’il faut sanctionner, promouvoir lorsqu’il faut promouvoir."

Gaël Roblin (Breizhistance) :  "Il faut étendre les classes bilingues. Je suis pour l’intégration des écoles et lycées Diwan dans le services publique de l’éducation de la région."

Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) : "Ce n’est pas une question de méthode, c’est une question de moyens. Le problème, c’est le nombre d’élèves par classe, et le nombre d’enseignant et de personnel technique."


L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité