Etat d'urgence : les conséquences en Bretagne

Attentats à Paris: 128 morts, outre les assaillants (bilan provisoire source judiciaire) / © AFP
Attentats à Paris: 128 morts, outre les assaillants (bilan provisoire source judiciaire) / © AFP

L'état d'urgence a été décrété pour l'ensemble du territoire, suite aux attentats de Paris. En Bretagne, les services de la préfecture de région se sont réunis pour mettre en place de nouvelles mesures de sécurité. Certaines manifestations culturelles et sportives sont annulées. 

Par S.Salliou

L'état d'urgence, que le Conseil des ministres a décrété après les attentats à Paris, élargit les pouvoirs des préfets départementaux, il leur permet "d'interdire la circulation des personnes" et d'instituer "des zones de protection ou de sécurité". A la différence de Vigipirate, c’est un dispositif de restriction de certaines libertés, avec la possibilité entre autre de mettre en œuvre le couvre-feu

Ce samedi matin, les services des différentes préfectures de Bretagne se sont réunis pour prendre des mesures d'urgence.
Réunion de crise à la préfecture de Bretagne

Toutes les manifestations annulées dans les Côtes d'Armor

Chaque préfet décide des mesures à mettre en place dans son département. Résultat, en Bretagne, toutes les manifestations culturelles et sportives sont annulées dans les Côtes d'Armor, jusqu'à nouvel ordre. A Lamballe, par exemple, le festival du polar Noir sur la ville n'aura pas lieu. 

Ailleurs en Bretagne, la plupart des manifestations semble maintenue pour le moment. Les matchs de foot de ce dimanche devraient avoir lieu en Ille-et-Vilaine. La Ligue de Bretagne de football assure que toutes les compétitions (coupe de France, championnats régionaux) sont, à l'heure actuelle, maintenues sous réserve d'un arrêté préfectoral. 

Sécurité renforcée

La sécurité sera renforcée par les organisateurs des manifestations qui seront maintenues. La préfecture de Bretagne indique que ces derniers seront tenus de renforcer les contrôles des personnes et de leurs sacs.

Dans le Finistère, les manifestations sportives ne sont pas annulées, le préfet a simplement lancé un appel pour que la manifestation contre la centrale au gaz de Landivisiau se déroule dans la dignité. Plusieurs milliers de participants sont attendus. Les organisateurs disent vouloir respecter une minute de silence avant le départ du cortège.
Frédérique Camilleri, sous-préfète et directrice de cabinet de Bretagne

Une cellule d'information au public a été ouverte au 02 99 02 10 80.

Trois jours de deuil

Par ailleurs, les forces de l’ordre sont mobilisées pour assurer des contrôles aux frontières, notamment dans les aéroports et à Roscoff pour les liaisons vers les deux pays hors Schengen que sont l’Irlande et le Royaume-Unis. 
Pour le moment, il n'y a pas de renfort militaire envoyé en Bretagne. Les services de police, de gendarmerie et les douanes sont en pré-alerte.

En Bretagne, plusieurs bâtiments publics ont mis leur drapeau en berne. Le président de la République a annoncé un deuil national de 3 jours. Une minute de silence sera observée lundi midi, partout en France.
Les drapeaux en berne à la mairie de Rennes

Les écoles ouvertes lundi

Tous les établissements scolaires bretons seront ouverts lundi. Par ailleurs, comme partout en France, tous les voyages et sorties scolaires sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

Sur le même sujet

Les + Lus