Brest : 1500 manifestants contre les violences policières

Près de 1500 personnes se sont rassemblées à Brest pour manifester contre les violences policières, ce mercredi en début d'après-midi. Après des prises de paroles, place de la Liberté, le cortège a défilé dans le centre ville.
Beaucoup de jeunes dans la manifestation contre les violences policières, ce mercredi à Brest à l'appel du rappeur brestois Alpha Zeleph.
Beaucoup de jeunes dans la manifestation contre les violences policières, ce mercredi à Brest à l'appel du rappeur brestois Alpha Zeleph. © Chloé Tempéreau-France Télévisions

"Pas de justice, pas de paix", "Black lives matter", "I can't breathe", autant de slogans qui rappellent la mort de George Floyd aux Etats-Unis. Face à la mairie de Brest, genou à terre et poing levé, les 1500 manifestants ont observé 8 minutes 46 de silence. Le temps de l'agonie de George Floyd plaqué au sol sous le genou d'un policier.

C'est le rappeur brestois Alpha Zeleph, qui est à l'origine de cette mobilisation. Il souhaite dénoncer les violences policières aux Etats-Unis mais également en France avec les doutes qui planent autour de la mort d'Adama Traoré ou plus récemment celle d'Allan Lambin au commissariat de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Des syndicats, partis politiques et associations comme la Ligue des Droits de l'Homme avaient relayé l'appel. Mais ce sont essentiellement des jeunes qui ont répondu présents. Le cortège s'est ensuite dirigé vers les rues Jean-Jaurès et Colbert, pour rejoindre le commissariat central de Brest. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social police société sécurité