Bretagne : le filet de sécurité électrique breton lancé en décembre

Au poste de Mûr-de-Bretagne / © DR
Au poste de Mûr-de-Bretagne / © DR

La nouvelle ligne à haute tension conçue pour améliorer la sécurité d'approvisionnement électrique de la Bretagne sera inaugurée le mois prochain, a annoncé ce mercredi le président du gestionnaire du réseau de transport d'électricité (RTE). 

Par T.P. avec AFP

"Nous allons inaugurer au mois de décembre le 'filet de sécurité' Bretagne dans le cadre du pacte breton", à savoir "un câble qui fait plus de 75 km qui vient renforcer le réseau de transport d'électricité" de la région, a indiqué François Brottes, président de RTE devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Une ligne stratégique

Ce filet de sécurité électrique s'annonce stratégique pour l’alimentation électrique de la région. Cette liaison souterraine à 225 000 volts reliera le nord et le sud de la Bretagne, notamment les postes de Calan, Mûr-de-Bretagne et Plaine Haute (près de Saint-Brieuc), sur une distance de 76 kilomètres.


La Bretagne, dépendante énergétiquement

La Bretagne est structurellement exposée à des risques de coupures en cas de forte demande de courant, par exemple lors de vagues de froid, car elle ne produit qu'environ 10% du courant qui y est consommé et elle est située à l'extrémité du réseau national de lignes électriques. La Bretagne dépend donc de l'électricité en provenance des autres régions de France et d'Europe. L'énergie est acheminée sur de longues distances depuis les centrales situées principalement dans la vallée de la Loire.


Une série de mesures pour limiter cette dépendance

Le Pacte électrique breton a été conclu en 2010 pour y remédier. Outre cette nouvelle ligne qui va relier Lorient (Morbihan) et Saint-Brieuc (Côtes d'Armor), un projet critiqué de centrale à gaz a été lancé à Landivisiau (Finistère). La région mise également sur les énergies renouvelables, en particulier l'éolien en mer avec plusieurs parcs en cours de développement en mer d'Iroise.

Par ailleurs, le président de RTE a confirmé mercredi que le gestionnaire du réseau "travaill(ait) sur un projet de liaison sous-marine avec l'Irlande qui se raccorderait au niveau de Brest".

Depuis une dizaine d'années, RTE a mis en place en Bretagne durant l'hiver un dispositif d'information et d'alerte, baptisé EcoWatt, qui vise à atténuer le risque de coupure en appelant les habitants de la région (ainsi que les collectivités, entreprises et associations) à modérer volontairement leur consommation de courant en période de grand froid.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus