Bretagne : la mobilisation contre le pass sanitaire ne faiblit pas, plusieurs milliers de manifestants

La mobilisation anti-pass sanitaire ne fléchit pas à Vannes (Morbihan) et dans d'autres villes de Bretagne où des milliers d'opposants au pass sanitaire imposé par le gouvernement ont défilé.
Plusieurs milliers de manifestants ont défilé contre le pass sanitaire à Vannes ce 24 juillet
Plusieurs milliers de manifestants ont défilé contre le pass sanitaire à Vannes ce 24 juillet © J. Jeunemaître - FTV

Ils étaient 2 700 selon la préfecture ou plus de 10 000 selon les organisateurs, à s'être rassemblés esplanade Simone Veil au port de Vannes ce samedi 24 juillet. Durant près de deux heures après une prise de parole des organisateurs, ces milliers d'opposants aux nouvelles mesures anti-Covid ont défilé dans le centre-ville de Vannes avant de revenir au port.

Ils ne veulent pas de ce pass sanitaire entré en vigueur ce 21 juillet et qui nuit à "leur liberté". Ce samedi 24 juillet, le Sénat examine le projet de loi anti-Covid qui prévoit l'obligation vaccinale pour les soignants et certaines professions ainsi que l'extension du pass sanitaire.
 

La "liberté vaccinale"

Dans les rangs de la manifestation vannetaise, certains se disent contre la vaccination obligatoire, d'autres réfutent le fait d'être considérés comme des "antivax", se disant plutôt "vaccino prudents" ou encore #freevax comme Arnaud Verheyde, 51 ans. Ce Vannetais revendique la "liberté vaccinale". Il dit respecter le choix des autres de se faire vacciner mais explique qu'il ne le fera pas quoi qu’il arrive. Il songe même à terme à quitter le pays si l’obligation vaccinale et du pass sanitaire venait à s’étendre encore. Il sera à ce moment-là, un "réfugié vaccinal" dit-il. 
 

durée de la vidéo: 01 min 53
Arnaud, vannetais de 51 ans explique pourquoi il est contre le pass sanitaire


Dans les rangs de la manifestation, Morwedza De Fontenay, une infirmière de 24 ans. Si elle explique qu'elle s'est faite vaccinée pour pouvoir continuer à travailler, elle revendique le fait de ne pas présenter le QR code du pass sanitaire pour accéder à des lieux publics, estimant que "l'on n'est pas censé faire de la discrimination par rapport aux autres personnes". Selon elle, c'est au gouvernement de revoir "ses priorités" par rapport à l'épidémie.
 

durée de la vidéo: 00 min 35
Morwedza, infirmière contre le pass sanitaire


Bertrand Deléon, l'organisateur de la manifestation vannetaise, précise qu'il n'appellera plus à manifester les prochains week-ends mais invitent les opposants à se tourner vers des collectif et à porter des actions en justice pour "travailler sur le fond maintenant".

Aucun incident n'a été observé par nos journalistes sur place.
 

2 000 à Rennes, à Brest, à Quimper, ...

La mobilisation contre le pass sanitaire s'est traduite par des défilés dans de nombreuses villes en Bretagne comme partout en France, suite aux multiples appels sur les réseaux sociaux. Ils étaient 2 000 à Rennes à arpenter sous la pluie les rues du centre-ville au son de "liberté, liberté" ou "résistance, résistance" ou "non, non, non au pass sanitaire" ou encore "Macron démission".

© C. Serrano - FTV

La mobilisation a été conséquente à Quimper où ils étaient près de 2 000 selon le Télégramme, plus de 2 000 à Brest aussi, des centaines à Morlaix, Lorient, Lanester, Pontivy ou encore Saint-Brieuc.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social vaccins - covid-19 santé société