La Bretagne vue de chez moi, balades immobiles, épisode 11

L'envie de quitter nos fauteuils se fait de plus en plus pressante mais une fois encore, nos balades seront immobiles. Nous partirons de Binic-Etables-sur-Mer pour aller sur la Côte d'Emeraude, avec des détours par les musées de St-Brieuc et Pont-Aven. Sans oublier quelques beaux villages de France.

Un balcon sur mer, plage du Sillon, Saint-Malo (35)
Un balcon sur mer, plage du Sillon, Saint-Malo (35) © Fabrice Leroy - France Télévisions
Sur les plages abandonnées, coquillages et crustacés reposent en paix.
Mais nous sommes nombreux à estimer qu'il est désormais temps, dans la limite du raisonnable, de troubler leur tranquillité.

Après le 11 mai, l'accès au littoral ne sera toujours pas autorisé. De quoi désespérer tous ceux qui espéraient enfin pouvoir respirer l'air iodé d'un bord de mer. 


Seuls sur le sable


Sans vouloir remuer le couteau dans la grève, partons pour Binic-Etables-sur-Mer dans les Côtes d'Armor. Et plus précisément la plage des Godelins, un lieu fréquenté habituellement par les familles, avec ses cabines de bain et sa longue étendue de sable fin.

L'endroit idéal pour respecter les mesures de distanciation sociale.
  

Bons baisers confinés


Que diriez-vous de rédiger une petite carte postale pour marquer la fin du confinement. C'est possible grâce à l'application créée par le Musée d'Art de d'Histoire de Saint-Brieuc. 

Elle s'appelle "Carambole et confinement" et son principe est très simple.
Il suffit de choisir une photo parmi les 1200 mises à disposition, puisées dans le fonds Lucien Bailly (1881-1975) , et d'ajouter une légende de son choix.

  
A chacun de laisser libre cours à son imagination et sa créativité.

Le résultat, c'est une carte automatiquement recolorisée, et plus vraie que nature.
 
© Fonds photographique Lucien Bailly
© Fonds photographique Lucien Bailly
 

Et dans la série "Nos musées ont des idées", n'oubliez pas de voter pour la prochaine exposition du Musée de Pont-Aven.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Musée de Pont-Aven (officiel) (@museepontaven) le


Pour célébrer ses 35 ans, le musée finistérien lance en effet sa première exposition participative. 
Jusqu'au 7 juin, chacun peut choisir son ou ses oeuvres préférées, issues d'une sélection des réserves du musée.

   

Le vote se fait sur une plateforme dédiée, accessible depuis le site du musée de Pont-Aven ou sur les réseaux sociaux.  
 
Cela donnera lieu à une exposition qui sera présentée au musée du 17 octobre 2020 au 3 janvier 2021. 


Mon beau village


Dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez soi, il est possible de faire de belles découvertes, ou de redécouvrir des lieux que l'on ne voyait plus. 

En Bretagne, nous sommes tous plus ou moins proches - ne chipotons pas - de l'un des plus beaux villages de France.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @momone52 le


Ils sont quatre à bénéficier de ce label dans la région : Moncontour dans les Côtes d'Armor, Locronan dans le Finistère, Saint-Suliac en Ille-et-Vilaine, et Rochefort-en-Terre dans le Morbihan. Ce dernier élu par ailleurs, faut-il le rappeler, "village préféré des Français" dans le concours animé par Stéphane Bern sur France 2. C'était en 2016. 

Pour le plaisir, je vous propose de revoir la présentation officielle du village morbihannais dans l'émission, avec en cadeau bonus dégustation de kouign amman, de quoi faire bondir du côté de Douarnenez.
 

Poser un oeil neuf sur des lieux qui nous semblent parfois rebattus, ce sera sans doute une expérience que bon nombre d'entre nous vivrons après le 11 mai. 
Prenons par exemple la plage du Sillon à Saint-Malo, lieu fréquenté s'il en est. 


Les villas d'Hémar


Quand vous vous trouvez face à la mer, vous tournez le dos à deux villas chargées d'histoire, la Villa des Lutins et la Villa Ellerslie.

Voilà un siècle que leur silhouette se dresse au bord de la digue du Sillon.
Elles sont l'oeuvre de l'architecte Yves Hémar (1886-1955) qui a essaimé ses constructions tout le long de la Côte d'Emeraude.
 
Quand vous vous promènerez de nouveau, il suffira de lever le nez.
Avec ou sans masque, cela marche très bien. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion santé société coronavirus tourisme culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter