Brexit : premières autorisations délivrées aux navires français par Guernesey

Plusieurs navires ont désormais accès aux eaux du bailliage de Guernesey depuis le Brexit, grâce à des autorisations. / © William EDWARDS / AFP
Plusieurs navires ont désormais accès aux eaux du bailliage de Guernesey depuis le Brexit, grâce à des autorisations. / © William EDWARDS / AFP

Le gouvernement de Guernesey a annoncé vendredi que les premières autorisations aux navires français, privés d'accès aux eaux de bailliage de l'île anglo-normande depuis l'entrée en vigueur du Brexit, ont été délivrées.

Par L.H. avec AFP

"Le gouvernement de Guernesey confirme que les premières autorisations ont été délivrées pour permettre la continuité de l'accès aux eaux du bailliage pour les navires de pêche français au cours de la période de transition du Brexit de 2020", a indiqué l'Etat de Guernesey dans un communiqué.

Les pêcheurs français, notamment bretons et normands, étaient privés d'accès aux eaux de l'île anglo-normande de Guernesey depuis le 1er février, jour de l'entrée en vigueur du Brexit. 127 navires bretons étaient impactés par cette mesure, des fileyeurs pour la plupart.

L'île anglo-normande précise qu'un "régime d'autorisation" est en place et qu'il s'agit d'un "système de délivrance de documents d'autorisation individuelle aux navires français qui souhaitent continuer à pouvoir pêcher dans les eaux du bailliage en 2020, à titre provisoire".

Le gouvernement de l'île précise que "les formulaires de demande d'autorisation et les informations explicatives pour les navires immatriculés en France" sont disponible sur internet, en anglais et en français, à l'adresse www.gov.gg/fishing.

"À la suite de la délivrance des autorisations SMEFF", sur la gestion durable des flottes de pêche externes de Guernesey, "le gouvernement français devra aussi donner son accord, conformément au règlement de l'UE, indique l'Etat de Guernesey.
 

"Relation cordiale et constructive continue" 

Le président de la région Normandie Hervé Morin a salué "la mise en oeuvre par Guernesey d'un régime d'autorisation SMEFF qui garantit aux bateaux normands l'accès à cette zone de pêche". 

Cité dans le communiqué, M. Morin a assuré que la région Normandie et l'île continueront  "bien évidemment à étudier le développement de (leur) futur partenariat après la sortie du Royaume-Uni de l'UE".

"La vitesse à laquelle nous avons travaillé démontre l'importance que nous attachons à une relation cordiale et constructive continue avec la Normandie et la France, notre plus proche voisin", a estimé le député Jonathan Le Tocq, Ministre des Affaires Etrangères de Guernesey.

"Pour le cas particulier des eaux de Guernesey, les accès des pêcheurs français aux 6-12 milles étaient fondés sur la Convention de Londres, qui a expiré le 31 janvier à minuit, à la suite de la dénonciation du Royaume-Uni", avait indiqué le ministère de l'Agriculture et de la Pêche.

Les pêcheurs de huit Etats membres de l'UE sont fortement dépendants des eaux britanniques. Ces dernières représentent 30% du chiffre d'affaires des pêcheurs français.

 

Sur le même sujet

Les + Lus