Bugaled Breizh: la procédure britannique reportée au mois de décembre

Bugaled Breizh : La plaque commémorative déposée au Cap Lizard / © D.R
Bugaled Breizh : La plaque commémorative déposée au Cap Lizard / © D.R

La procédure de la justice britannique sur le naufrage du Bugaled Breizh a été reportée lundi au mois de décembre, la magistrate chargée du dossier réclamant davantage d'éléments, a déclaré à l'AFP Dominique Launay, président de l'association SOS Bugaled Breizh.

Par AFP

Une cinquième audience de pré-enquête ("pre-inquest") se déroulera le 5 décembre au tribunal de Truro, dans les Cornouailles (sud-ouest), au large desquelles le Bugaled Breizh, immatriculé au Guilvinec (Finistère), avait sombré le 15 janvier 2004, causant la mort des cinq membres d'équipage, a indiqué Dominique Launay à l'issue de la quatrième audience. 

Non lieu en France, l'affaire du Bugaled Breizh devant la justice britannique


Depuis qu'un non-lieu a été confirmé en France le mois dernier par la cour de cassation, suscitant la colère des familles des victimes, la justice britannique examine l'opportunité d'ouvrir une enquête judiciaire dans ce dossier. Les proches des victimes pensent que le chalutier breton a été envoyé par le fond par un sous-marin qui se serait pris dans ses filets.

Plusieurs audiences pour prendre le temps d'examiner le dossier


Trois audiences de pré-enquête se sont déroulées depuis un an à Truro. La quatrième, qui devait durer une semaine, s'est tenue lundi, en présence de la magistrate ("coroner") chargée de déterminer la cause de la mort des marins. "La coroner, qui est très pointue, veut avoir tous les éléments et prendre son temps, cela nous convient parfaitement", a déclaré à l'AFP Dominique Launay. "Il y aura donc une séance supplémentaire en décembre car elle veut que tous les documents importants dans cette affaire soient traduits. La matinée s'est passée à déterminer les éléments importants à faire traduire", a-t-il ajouté.

Des visio-conférences à l'automne avec les avocats des parties


Une ou plusieurs visioconférences se dérouleront à l'automne avec les avocats des parties, c'est-à-dire de l'armateur Michel Douce, de Thierry Le Métayer (dont le père Georges était le mécanicien du Bugaled, NDLR) et de la marine britannique, a-t-il indiqué. Le sous-marin britannique Turbulent a notamment été mis en cause dans ce dossier.
"Il est envisagé que +l'inquest+ (enquête judiciaire, NDLR) ait lieu entre le 16 et 20 janvier, en fonction des résultats de la cinquième pré-enquête", a-t-il annoncé. Interrogé par l'AFP, l'avocat de Thierry Le Métayer s'est également montré satisfait. "Le fait que le magistrat se donne plus de temps montre l'importance qu'il attache à ce dossier", a-t-il souligné. 

Mardi dernier, un sous-marin portugais s'est pris dans le filet d'un chalutier français au large des côtes britanniques, sans faire de victimes, relançant la thèse de la collision du Bugaled Breizh avec un sous-marin.

Sur le même sujet

Les + Lus