Bugaled Breizh : une nouvelle audience prévue en mars pour les proches des victimes

Une nouvelle audience par la justice britannique va avoir lieu le 12 mars prochain en visioconférence rapporte Dominique Launay, le président de l'association SOS Bugaled, encore un espoir pour les familles et leur combat qui dure depuis 17 ans

Une nouvelle audience doit avoir lieu en Angleterre dans le dossier du Bugaled Breizh, annonce l'association SOS Bugaled Breizh. Elle est prévue le 12 mars à 10 h en visioconférence, au regard de la crise sanitaire. La première audience aurait dû se dérouler il y a un an mais a été empêchée par la pandémie.

"Cette audience sera réservée uniquement aux familles" explique Dominique Launay, le président de l'association. Alors qu'elle devait se tenir à Truro, ce sera finalement à Londres. "Un nouveau juge a été nommé, le troisième. On a peu l'impression, comme en France, d'être baladé", regrette-t-il.

Il garde pourtant espoir, après 17 ans. Les proches des marins seront représentés par un avocat français mais qui a fait ses études en Angleterre, "une chance pour bien saisir tout ce qui se dira sur place, bien comprendre les termes légaux utilisés."

J'insiste sur un point : le BEA (Bureau d'enquêtes sur les événements de mer) dit que le Bugaled Breizh était un accident. Pourquoi y a-t-il des documents classés secret défense ? Il y a des gens à interroger : Jean-Yves Le Drian, Michèle Alliot-Marie, Dominique Bussereau.


La justice anglaise a repris le suivi de cette affaire

Le chalutier breton de Loctudy a sombré en mer le 15 janvier 2004 pour une raison encore inexpliquée. En 2016, la justice française concluait à un non-lieu, ce qui n'a jamais satisfait les familles des victimes. Elles ont toujours considéré que le bateau avait été entraîné par le fond, par un sous-marin qui se serait pris dans ses filets, avant de couler dans les eaux britanniques. La justice anglaise a repris l'affaire peu de temps après le verdict français, deux corps ayant été repêchés dans ses eaux.  

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bugaled breizh justice société