Cadavre décomposé à Vannes : la concubine mise en examen pour homicide volontaire

Interpellée vendredi soir, jour de la découverte du corps d'un homme en décomposition à Vannes, une jeune femme a été mise en examen ce dimanche soir pour "homicide volontaire par conjoint ou concubin". Elle a avoué avoir abattu il y a plusieurs mois son compagnon d'une balle dans la tête.

C'est dans un appartement du 3e étage de cet immeuble de Vannes, que le corps en décomposition d'un homme a été découvert
C'est dans un appartement du 3e étage de cet immeuble de Vannes, que le corps en décomposition d'un homme a été découvert © H. Pedech
L'interpellation de cette Vannetaise de 28 ans a eu lieu vendredi soir à Vannes, le jour même où un cadavre en décomposition avancée avait été découvert dans un appartement de la ville dans des circonstances suspectes : un sac plastique sur la tête et gisant dans la baignoire d'une salle de bain dont le seuil de la porte avait été obturé par du ruban adésif.

Des aveux

Cette femme est la locataire de l'appartement où le corps a été retrouvé. En garde à vue depuis vendredi soir au commissariat de Vannes, elle a fait des déclarations circonstanciées qui corroborent les éléments d'enquête, déduits entre autre de l'autopsie pratiquée samedi sur le cadavre.

Une balle en pleine tête

Cette femme aurait tué il y a plusieurs mois son compagnon d'une trentaine d'année d'une balle de carabine 22 long rifle en pleine tête, à bout "touchant". Selon Christine Le Crom, procureur adjoint de la République de Lorient, "le drame aurait eu lieu sur fond de violences conjugales dont la jeune femme se disait victime".

L'auteure présumée du meurtre a été présentée ce dimanche après-midi à un juge d'instruction. Elle a été mise en examen pour "homicide volontaire par conjoint ou concubin".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter