Canto, l’application mobile qui veut vous faire chanter

Charles Dor aime chanter… mais n'a pas toujours son carnet de chants sous la main. Il y a quelques mois, ce parisien revenu vivre près de Lorient a eu l’idée d’une application collaborative qui liste et recense les chansons populaires. Une matière qui ne manque pas en Bretagne.
Canto veut proposer un carnet de chant accessible à tous sur les téléphones mobiles.
Canto veut proposer un carnet de chant accessible à tous sur les téléphones mobiles. © PHOTOPQR/LA PROVENCE

"Je suis un habitué des fins de soirées qui chantent... mais je ne me souviens pas toujours des paroles. C'est comme ça que j'ai eu l'idée de Canto", raconte Charles Dor, le créateur de l'application pour mobile lancée l'an dernier.
 

On a tous des carnets de chants en papier, plus ou moins anciens. Des chants de scouts, de chasse, des chants de marins ou religieux. Je me suis dit que ce serait sympa d'avoir accès, tout le temps, partout, à tout ce patrimoine.


Avec cette idée, Charles Dor, installé dans la région de Lorient, commence à dresser des listes de chansons. Il crée des catégories. Le chant traditionnel breton en fait partie.
 
"Tout le monde peut apporter son héritage culturel. On a accès à tout. Les chansons, ce sont des histoires qui, pour certaines, ont plusieurs siècles", ajoute celui qui essaie de donner plus de visibilité à sa création.

"Au début, j'ai rempli la base de données tout seul. Mais grâce au bouche-à-oreille, je commence à recevoir des contributions. Plusieurs chants du Sud-Ouest viennent d'arriver dans ma boîte mail."
 
Après avoir misé quelques milliers d'euros pour développer une première version, gratuite, avec des chansons et leurs paroles, le jeune morbihannais souhaite maintenant financer une deuxième version, qui inclurait des liens vers des enregistrements des chansons et les partitions. "On pourrait même se servir de Canto pour apprendre des chansons, pas seulement pour s'en rappeler", conclut Charles Dor, qui pense proposer un prix de 2 euros par an pour télécharger l'application sur son téléphone.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture internet économie