Le bagad de Vannes résonne malgré le confinement et propose une création originale

Comme tous les groupes du monde entier, le bagad de Vannes ne peut pas se réunir. Mais le confinement imposé n'a pas entamé son inspiration. Les musiciens morbihannais viennent de mettre en ligne une vidéo, avec une création originale. 

Confinement oblige, Le Bagad de Vannes ne peut plus se réunir mais le groupe maintient les liens via internet.
Confinement oblige, Le Bagad de Vannes ne peut plus se réunir mais le groupe maintient les liens via internet. © Le Bagad de Vannes
"Bac'hadur". Traduire tout simplement "confinement". Le titre du nouveau morceau du Melinerion, le bagad de Vannes, allait de soi.

Privés depuis un mois de tout rassemblement, les musiciens morbihannais n'ont pas pour autant abandonné leurs instruments et leur imagination. L'idée de cette création originale est venue du penn sonneur, Etienne Chouzier. "Habituellement nous composons en vue d'un concours ou d'un album. Là, pour la première fois, il s'agit d'une création spontanée. Cela s'est fait naturellement car il fallait absolument garder un lien entre nous. L'envie de retrouver un collectif était très forte" explique le musicien.
 
Extrait d'une partition de Bac'hadur- traduire confinement-  Le nouveau morceau créé par le Bagad de Vannes.
Extrait d'une partition de Bac'hadur- traduire confinement- Le nouveau morceau créé par le Bagad de Vannes. © Etienne Chouzier-bagad de Vannes
 

Une oeuvre chorale via internet 



"Bac'hadur" est inspiré d'une mazurka, une danse traditionnelle assez rythmée. Le bagad de Vannes tenait à proposer une musique enjouée. De l'écriture de la partition à la mise en ligne du clip vidéo sur la page Facebook du groupe , tout a été bouclé en l'espace de trois semaines.

"Une cinquantaine de musiciens ont été mobilisés. Chacun devait répéter sa partie en solo chez soi. Ce n'est qu'au moment de la diffusion du clip sur internet que les participants ont pu découvrir la création finalisée. Et tous ont adoré", avoue, un brin soulagé, Etienne Chouzier.
Le clip de " Bac'hadur composé par le bagad de Vannes ©Le bagad de vannes
 

Penser à l'avenir et au public 


Les internautes aussi semblent conquis. Posté le dimanche de Pâques, le clip enregistre déjà, moins de 48 heures après, 28 000 vues. De quoi donner des idées au Melinerion qui envisage de le jouer sur scène, devant son public, dès que le confinement sera levé.
Malgré les mesures de confinement, le bagad de Vannes tente de maintenir une activité normale. Des cours particuliers sont assurés par Skype.
Malgré les mesures de confinement, le bagad de Vannes tente de maintenir une activité normale. Des cours particuliers sont assurés par Skype. © le bagad de Vannes

En attendant, il faut maintenir l'activité du Bagad. Des cours particuliers sont désormais proposés par Skype aux apprentis sonneurs. 

Concernant les répétitions de groupe tout est à l'arrêt. D'autant plus que le festival Interceltique de Lorient, moment fort de l'année pour les musiciens morbihannais, risque d'être annulé. "On voudrait pouvoir reprendre des répétitions cet été même en petit comité s'il le faut" espère Etienne Chouzier.

Une chose est sûre, le bagad de Vannes, révélé au public français il y a cinq ans avec l'émission "Incroyable Talent",  trouvera toujours un moyen de se faire entendre. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus musique culture tradition santé société culture bretonne culture régionale
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter