Centrale de Brennilis : découverte de boîtes suspectes

Des boîtes en plomb arborant le logo radioactif ont été retrouvées à Brennilis, à quelques pas de la centrale nucléaire, à l'arrêt depuis 1985.

Les boîtes de plomb découvertes à Brennilis arboraient le logo radioactif
Les boîtes de plomb découvertes à Brennilis arboraient le logo radioactif © D.R
C'est une information révélée par nos confrères d'Ouest-France. Un promeneur a découvert cette centaine de boîtes en plomb recouvertes du logo radioactif le samedi 14 mai aux abords de la centrale de Brennilis. Elles étaient cachées sous une bâche et entourées de ronces. Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) est intervenu pour déterminer la nature des déchets. Il est rapidement apparu qu'ils n'étaient pas radioactifs. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été saisie le 17 mai et a confirmé l'absence de radioactivité de ces pots de plomb ayant servi au transport de radiopharmaceutique.

Les pots sont vides...

C'est le logo radioactif qui est intrigant et qui a inquiété le promeneur. Mais selon Pierre Siefridt, chef de la division de Nantes de l’ASN, il n'y a pas de danger : "ces pots sont vides, ils auraient dû servir au transport d’iode 131, un produit qui sert au traitement des cancers ou pour l’imagerie médicale". 

... d'autres ont disparu

Quand les professionnels du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) sont intervenus sur place pour récupérer les déchets, ils se sont rendus compte que certains avaient été déplacés et d'autres avaient disparu. Ces pots de plomb pèsent entre 5 et 10 kg. Personne ne sait où ils sont, il en manquerait une vingtaine sur la centaine de pots retrouvés.

Une enquête est en cours pour savoir qui est le propriétaire de ces boîtes et qui est le dernier utilisateur. Il s'agit aussi de savoir où sont celles qui ont disparu...
Pour les autres, elles sont été transportées par le CEA à Paris, elles seront soit recyclées, soit détruites.

Les pots ont été récupérés par le CEA
Les pots ont été récupérés par le CEA © D.R


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société