César 2021 : les Bretons en course

L’académie des César vient de dévoiler sa sélection 2021. Des réalisateurs et des producteurs bretons sont en lice. Parmi eux les réalisateurs Mariana Otero et Paul Cabon ainsi que les sociétés de productions bretonnes, Vivement Lundi et Films Grand Huit.

Le court-métrage d'animation de Paul Cabon, la tête dans les orties, a été sélectionné pour les César 2021. Résultats le 12 mars prochain.
Le court-métrage d'animation de Paul Cabon, la tête dans les orties, a été sélectionné pour les César 2021. Résultats le 12 mars prochain. © Paul Cabon - Vivement Lundi

L’année 2020 aura été morose pour le cinéma français, mais la cérémonie des César aura bien lieu. La sélection a été rendue publique ce mercredi 10 février. Parmi les films en compétition, plusieurs ont un ancrage breton.
 

La tête dans les orties

La tête dans les orties, réalisé par le Breton Paul Cabon, concourt dans la catégorie "meilleur court métrage d’animation". Son film a été produit par la société rennaise Vivement Lundi ! souvent saluée pour la qualité de ses productions. En 2020, Vivement Lundi ! avait été sélectionné pour un autre film d’animation, Mémorable, aux Oscars.

 

Le réalisateur, Paul Cabon, lui, est né il y a 35 ans à Brest. En 2018, un autre de ses films d’animation, "Le futur sera chauve", avait aussi été nommé aux César. Un parcours salué par la profession dès ses débuts, puisque son premier film professionnel, Tempête sur Anorak, déjà produit par Vivement Lundi !, a reçu plus d'une dizaine de prix dont le prix du meilleur court métrage d'animation à Sundance (festival américain de cinéma indépendant créé par Robert Redford).
 

Histoire d’un regard

Le film, que la réalisatrice d’origine rennaise, Mariana Otero, consacre au photojournaliste, Gilles Caron, est nommé dans la catégorie meilleur film documentaire. Mariana Otero se plonge dans 100 000  clichés de Gilles Caron.

De la Guerre des Six Jours au conflit d‘Irlande du Nord en passant par les événements de mai 68 et les instantanés devenus célèbres d’un Cohn-Bendit tout jeune, la réalisatrice tente de percer à jour le parcours de ce photographe disparu en 1970 au Cambodge à l'âge de 30 ans.
 

Je serai parmi les amandiers

Le court-métrage de fiction, "Je serai parmi les amandiers", tourné dans le Morbihan raconte le déchirement au sein d’un couple de réfugiés. Il est l’œuvre de la réalisatrice, Marie Le Floc’h, qui a vécu une partie de son enfance dans la région bretonne. La production, Film Grand Huit, est installée à Saint-Pierre-Quiberon dans le Morbihan.

 

La cérémonie des César se déroulera le 12 mars à l’Olympia à Paris.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture