Le film d’animation “Le futur sera chauve” du Rennais Paul Cabon nommé aux César

Le réalisateur Paul Cabon et le personnage de son court métrage d'animation "Le futur sera chauve" nommé aux César 2018 / © Paul Cabon
Le réalisateur Paul Cabon et le personnage de son court métrage d'animation "Le futur sera chauve" nommé aux César 2018 / © Paul Cabon

Ce vendredi soir, se déroule la grande fête du cinéma français, la cérémonie des César, présentée par Manu Payet. Cette année, parmi tous les films nommés, le court-métrage d'animation "Le futur sera chauve" du Rennais Paul Cabon. 

Par Thierry Peigné

"Pour tout vous dire, ce n'est pas LA grosse surprise car je savais que je faisais partie des 12 films pré-sélectionnés mais je reconnais que je suis très content que 'Le futur sera chauve' soit dans le carré final. Je ne m'y attendais pas car il y avait une forte concurrence avec des films impressionnants" explique Paul Cabon.

© Paul Cabon
© Paul Cabon

Joint ce mercredi après-midi, le jeune réalisateur brestois de naissance, mais installé à Rennes depuis cinq ans, savoure la sélection de son dernier film dans la catégorie du meilleur court métrage d'animation des César.

"C'est à la fois une reconnaissance de la qualité de mon film et de mon travail même si je ne pense pas, ne dessine pas et ne réalise pas mes films pour qu'ils soient reconnus" tient-il à préciser.


"Je cherche avant-tout à faire de bons films. Mais il faut reconnaître qu'une nomination aux César, c'est quand même prestigieux" ajoute le réalisateur qui a déjà connu une sélection aux César.

Son précédent court métrage d'animation, "Tempête sur anorak", produit par la société rennaise Vivement Lundi, figurait lui aussi parmi les 12 pré-sélectionnés d'une édition précédente des César, sans toutefois se hisser jusqu'à la sélection finale. Il avait pour autant remporté le prix du jury du court- métrage au festival de Sundance aux États-Unis en 2015, un festival de référence pour les films indépendants.

Un univers bien à lui

Pour écrire et dessiner "Le futur sera chauve", Paul Cabon s'est inspiré de son histoire personnelle, "il n'est pas faux de dire que la scène de départ du film [celle en vidéo ci-dessous, ndlr] est tirée d'un de mes souvenirs d'adolescent". Et d'ajouter : "Même si ce début du scénario est autobiographique, après c'est un délire sur un adolescent qui se rend compte que le monde adulte va lui tomber dessus et que ce ne sera pas drôle".


Pour produire son film, terminé en février 2016, le réalisateur de 32 ans a fait appel à une jeune société de production rennaise, Wag Prod, "de façon à aller vite, sans passer par tout le processus habituel de subventions, qui peut être long". "Je l'ai réalisé en quatre mois environ, sur mes fonds propres".

Actuellement, Paul Cabon travaille à son futur film d'animation qui mettra en scène un pré-ado. Il sera produit par Vivement Lundi en début d'année. Le réalisateur nous dévoile même son titre "La tête dans les orties". 

D'ici là, le réalisateur espère sans doute avoir la tête dans les étoiles en remportant le César du meilleur court métrage d'animation.
Réponse ce 2 mars à l'issue de la cérémonie des César.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Maladies rares : mieux vivre au quotidien

Les + Lus