Chavirage mortel lors de la Route du Rhum : la vedette non-autorisée à naviguer de nuit

Selon nos confrères de Guadeloupe 1ère, la vedette Coralia, qui a chaviré le 16 novembre lors de l’arrivée de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe, entrainant la mort de deux membres d’OC Sport, société organisatrice de l’épreuve, n’était pas autorisée à naviguer de nuit.

Le bateau devait suivre l’arrivée de Charles Caudrelier, le vainqueur de l’épreuve. Onze passagers se trouvaient à bord, quand vers 5h du matin (heure locale), à quelques centaines de mètres de l'arrivée, l’embarcation a chaviré. Deux passagers, membres d’OC Sport, société organisatrice de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe sont restées coincés sous l'habitacle et sont décédés.

Le Coralia n’était pas autorisé à naviguer de nuit

L’enquête de nos confrères de Guadeloupe 1ère révèle que le permis de navigation de la vedette Coralia n’autorisait que des voyages de jour, n’excédant pas 12 heures. Le bateau avait l’obligation de rallier le port-base en fin de journée et n’était donc pas habilité à transporter des passagers lors de l’arrivée du vainqueur de la Route du Rhum, dans la nuit du 15 au 16 novembre.
L’habilitation de nuit se résume à l’ajout de quelques éléments de signalisation, comme un feu à retournement et un flashlight sur les gilets de sauvetage. Or, les gilets du Coralia en étaient clairement dépourvus.

Un bateau affrété par la région

Oc Sport indique à nos confrères que les bateaux suiveurs étaient loués par la Région Guadeloupe et mis à la disposition de l’organisation de la Course. La collectivité régionale aurait donc reçu un cahier des charges détaillé, décrivant précisément les spécificités auxquelles doivent répondre les bateaux et leurs équipages, 24 heures sur 24. Il était donc de la responsabilité de la Région d’organiser un appel d’offres conformément aux règles des marchés publics et aux exigences de la Direction de la Mer et de la Préfecture. Selon la procédure, en amont de l’arrivée, une liste des vedettes envisagées sur le plan d’eau doit être soumise à la Direction de la Mer, pour leur donner accès aux différentes zones réglementées. 

Guadeloupe 1ère s’interroge désormais sur les autres navires. Sont-ils habilités à naviguer de nuit ? Roger Delacaze, le gérant de La société Atmosphère cette entreprise, se dit "effondré par le drame", mais ne souhaite pas faire davantage de commentaire. La Région Guadeloupe, de son côté, n’a pas donné suite à leur demande d’entretien.

Des mesures pour restreindre le nombre de bateaux-suiveurs

La direction de course a déjà pris un certain nombre de mesures. Aucun bateau-suiveur avec des personnalités à son bord n’est désormais autorisé à assister aux arrivées. Le nombre de journalistes embarqués a été diminué de moitié.
Le Parquet de Pointe-à-Pitre a ouvert, le 16 novembre dernier, une enquête en flagrance des chefs d’homicide involontaires et blessures involontaires.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité