Confinement : vous voulez donner un coup de main ? C'est ici !

© Thierry GACHON / PQR MAXPPP
© Thierry GACHON / PQR MAXPPP

Passer un coup de fil à une personne âgée, faire des courses pour une personne fragile, malade ou isolée... La plateforme en ligne "Jeveuxaider" met en relation les français qui veulent s'engager avec des associations en recherche de bénévoles. Aider ceux qui aident, c'est le principe. 

Par Bruno Van Wassenhove

Vouloir aider c'est bien, savoir où et comment aider c'est mieux!

En pleine crise sanitaire, les associations humanitaires, les centres d'actions sociales, les missions locales, ont plus que jamais besoin d'un coup de main.

La plateforme "Jeveuxaider" de la réserve civique, mise en place par le Ministère de l'Education Nationale est là pour aiguiller ceux qui veulent aider.  
 


Les associations démunies


Soucieuses de ne pas exposer leurs bénévoles les plus âgés, les associations manquent de bras.

Gabriel Attal, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse l'a rappelé dans un tweet au moment du lancement de la plateforme. "Un grand nombre d'associations, d'aides aux plus démunis, d'aides sociales d'urgence ont demandé avec beaucoup de responsabilité à leurs bénévoles les plus âgés de rester chez eux pour éviter de s'exposer à l'infection."
 
 

La force du réseau associatif


La plateforme permet aux associations de proposer leurs missions, partout sur le territoire français : faire des courses pour ses voisins les plus fragiles, garder des enfants de soignants, distribuer des denrées alimentaires aux plus démunis, ou maintenir un lien (en visio, par téléphone ou par mail) avec des personnes isolées.

Et les offres de missions ne manquent pas. 

Vous habitez Dinard? Voilà une mission de distribution de denrées alimentaires près de chez vous. Vous habitez Plouneour-Lanvern dans le Finistère, faites des courses pour vos voisins les plus fragiles. Vous habitez Plouhinec dans le Morbihan? vous pouvez tout aussi bien, de chez vous, passer un coup de fil à une personne âgée, fragile ou isolée, pas loin de chez vous, ou à l'autre bout de la région.

Les Petits Frères des Pauvres ont rédigé une fiche-support très utile. Le guide donne quelques pistes pour se sentir à l'aise dans une mission d'accompagnement téléphonique.

 
 

Conseils pratiques, et sanitaires


Le site rappelle les règles. Même "en mission", les bénévoles ne peuvent s'affranchir de disposer sur eux d'une attestation de déplacement, en cochant la case : "participation à des missions d'intérêt général".

Et pour chaque mission "contact", le cadre est strict. Comme le précise, par exemple, cette note en bas de page d'une mission courses"
 

Sur la base des besoins exprimés par les personnes les plus fragiles :
- je fais leurs courses
- je dépose les sacs devant leur porte et évite tout contact.

Cette mission n’est accessible qu’aux personnes majeures, de moins de 70 ans et en bonne santé.
Pour sortir faire ces courses, je me munis de mon autorisation de déplacement. Je n’emprunte pas les transports en commun. Dans les magasins, je respecte les règles de sé-curité et les gestes barrières afin de me protéger et de protéger les autres. Au moindre doute d’infection, je ne me mobilise pas et je reste chez moi.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus