Bilan Coronavirus du 22 mars : 87 nouveaux malades diagnostiqués et 2 décès supplémentaires en 24h en Bretagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvaine Salliou
N'oubliez pas les gestes barrières
N'oubliez pas les gestes barrières © Maxppp/ A.Haute

Selon l'Agence régionale de Santé de Bretagne, 87 nouveaux malades ont été diagnostiqués Covid-19 en 24 h dans la région, qui compte désormais 446 malades avérés. 17 personnes sont décédées de la maladie en Bretagne.


Le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne "par diagnostic biologique" depuis le 28 février est de 446. Il continue d'augmenter et de manière importante ces dernières 24h, selon les chiffres données par l'ARS.

Parmi les personnes contaminées, voici la répartition par département. C'est toujours le Morbihan qui compte le plus grand nombre de malades, mais le nombre augmente dans tous les départements. 

- 174 personnes malades résident dans le Morbihan, contre 153 hier
- 99 personnes résident dans le Finistère, contre 91 hier
- 91 personnes résident en Ille-et-Vilaine, 84 hier
- 33 personnes résident dans les Côtes d’Armor, contre 27 hier.


Il faut ajouter selon l'ARS, 11 personnes ne résidant pas en Bretagne.

38 personnes, qui ont fait l’objet de prélèvements biologiques dans les centres hospitaliers de Lorient, Morlaix, Pontivy, Saint-Malo, Rennes, Brest ou Quimper mais dont les départements de résidence ne sont actuellement pas encore connus.
 
A ce jour, selon les données suivies au sein des établissements de santé de la région, 32 patients sont hospitalisés en service de réanimation, 90 en hospitalisation conventionnelle, 9 en soins de suite et réadaptation et 2 en soins aux urgences. Le reste des patients sont pris en charge à leur domicile.

Depuis le début de l’épidémie, 17 décès sont à déplorer en Bretagne.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.