Football : même confinés, chaussez les crampons et mouillez le maillot !

Adam, joueur U13 de Plabennec, en pleine séance d'entraînement dans son jardin / © Stade Plabennecois
Adam, joueur U13 de Plabennec, en pleine séance d'entraînement dans son jardin / © Stade Plabennecois

Le confinement amène les clubs de football amateur à inventer l'entraînement des jeunes à distance. Des initiatives fleurissent ici et là en Bretagne pour inciter les licenciés à faire du sport depuis chez eux.

Par Carole Collinet-Appéré

Au club de foot de Plabennec,  le confinement n'empêche pas de taper dans un ballon. Mais chacun chez soi. Le Stade Plabennecois a mis au point une série de défis techniques à réaliser chaque jour. Sous le hashtag #DéfieTonPote, les jeunes footballeurs et footballeuses se prêtent volontiers au jeu, depuis leur jardin ou le salon de leur appartement. Vidéos à l'appui puisque pour être validée, l'épreuve doit être filmée. Le club se charge ensuite de la publier sur les réseaux sociaux.


"Progresser malgré l'arrêt des entraînements"


"On garde en tête que tout le monde n'a pas de jardin, explique Steven Coat, responsable de l'école de foot de Plabennec. Voilà pourquoi on a surtout misé sur des exercices de jonglerie que l'on peut faire même dans un espace restreint".

Tête, pied-cuisse, pied-poitrine, cuisses alternées, etc sont ainsi proposées avec, au minimum, 20 enchaînements pour chaque figure. Le Stade Plabennecois compte les points et établit un classement, histoire de pimenter le jeu. "Ce confinement change la donne pour les enfants qui jouent au club. L'idée est qu'ils continuent à progresser malgré l'arrêt des entraînements, de façon à ce qu'ils reviennent en forme sur les terrains".
 


L'initiative fait son chemin sur la toile et attire des joueurs et joueuses des clubs bretons mais aussi de Normandie. "On a même un ancien éducateur de Plabennec, aujourd'hui en Espagne, qui participe au défi depuis son lieu de confinement, note Steven Coat. Cela crée une émulation et cela nous permet aussi d'entrer en contact avec des clubs hors Bretagne. Pourquoi pas, après, imaginer participer à des tournois chez eux et eux chez nous".
Si les enfants mouillent le maillot, les adultes s'y mettent aussi. Certains avec humour, comme cet ancien gardien du Stade Plabennecois qui relève le défi avec...un ballon de baudruche. 
 
 


Pratiquer le foot mais aussi partager des moments de plaisir en famille


Du côté de la Ligue de Bretagne de football (LBF), "la continuité du processus d'accompagnement des licenciés et des clubs" passe aussi par le numérique. Alors à vos crampons et bienvenue dans le Breizh Foot d'Jour. La LBF met en ligne sur son site un défi différent chaque jour. "Il est tout d'abord technique afin de garder la motricité, indique Yann Kervella, directeur technique régional. Il est aussi athlétique avec des exercices de gainage et de cardio. Enfin, dans le cadre du programme éducatif fédéral, nous avons ajouté un défi qui aborde la culture sportive sous forme de quizz".
 


La LBF espère ainsi maintenir "un lien de solidarité avec les licenciés et les clubs dans la période actuelle de confinement". Elle n'oublie pas non plus son rôle éducatif et propose, via le programme d'accompagnement scolaire Puissance foot, deux pages d'exercices par jour pour les élèves de CM2 et 6e. "Nous avons adapté ce programme à la période de confinement, souligne Yann Kervella. D'ordinaire, ce soutien scolaire est dispensé dans nos structures. Là, il se fait à distance à l'aide de fiches que nous partageons".

Une fois les devoirs de maths ou de français terminés, il ne reste plus qu'à enfiler un short pour transpirer un bon coup à domicile. En attendant de retrouver le chemin du stade.


 

Sur le même sujet

Les + Lus