Coronavirus : pas de vacanciers en Bretagne

"On ne part pas en vacances pendant la période de confinement". C'est le mot d'ordre alors que les vacances de printemps commencent ce vendredi soir, pour la zone C qui regroupe les académies d'Ile-de-France et d'Occitanie. Des contrôles seront renforcés en Bretagne.

Des policiers contrôlent les voitures place de Bretagne à Rennes afin de vérifier si les passagers ont leur attestation de déplacement.
Des policiers contrôlent les voitures place de Bretagne à Rennes afin de vérifier si les passagers ont leur attestation de déplacement. © Maxppp/M.Ollivier

"Il ne doit y avoir aucun départ en vacances", en raison de l'épidémie de coronavirus,  a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe, hier soir sur TF1 "pour que le début des vacances scolaires ne se traduise pas par des trajets qui viendraient ruiner l'effort collectif mené depuis trois semaines".
    

En Bretagne, le message est relayé par les préfectures qui renforceront les contrôles sur le terrain, pour dissuader les Français de partir. 

Plus de 104 000 contrôles rien qu'en Ille-et-Vilaine


La préfecture d'Ille et Vilaine rappelle que le non-respect des mesures de restriction de déplacement est puni d’une contravention de 135 €, pouvant atteindre en cas de récidive 3 750 € et 6 mois de prison. 
Depuis le 17 mars, plus de 104 000 contrôles ont été effectués par les forces de l’ordre et quelque 2 880 personnes verbalisées dans le département.
Pour la seule journée du 1er avril, on dénombre en Ille-et-Vilaine,  3 576 personnes contrôlées et 175 verbalisations. 
 

Le préfet du Finistère, Pascal Lelarge rappelle aussi à chacun qu’il importe de rester chez soi pendant cette période de confinement, et annonce également que des contrôles vont être réalisés par les forces de l’ordre à partir de vendredi et pour toute la durée des vacances scolaires en France.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société