Coronavirus : des chevaux, des drones et des hélicoptères pour faire respecter le confinement

Un hélicoptère et un drone de la gendarmerie ont été appelés en renfort pour faire respecter les règles de confinement en Ille-et-Vilaine. A partir de demain, six chevaux de la garde républicaine aideront aussi à la surveillance sur le littoral. 


Plus de 170 gendarmes sont déployés rien qu'en Ille-et-Vilaine pour vérifier que les règles strictes de confinement sont bien respectées pour ce premier week-end de confinement. Sans compter un hélicoptère, un drone et des chevaux qui arriveront demain.

Ces moyens complètent le dispositif déjà en place et permettent d'atteindre des endroits inacessibles par la route ou qui invitent en temps normal au regroupement. C'est le cas du littoral, des bases de loisirs, des étangs, des forêts par exemple...
 

Ce samedi, un drone a survolé la forêt de Paimpont, d'après le Lieutenant- Colonel Bozec, du groupement de gendarmerie d'IIle et Vilaine. "La plus grande partie des gens respecte les consignes, mais quelques-uns n'ont pas encore intégré les consignes de confinement" précise-t-il. 
 
 

700 coups de téléphone par jour


Six chevaux de la garde républicaine seront également opérationnels dès demain dimanche. Ils seront sur les plages et les sentiers côtiers dans la région de Saint-Malo. 

Par ailleurs, le Lieutenant- Colonel Bozec indique que le groupement répond reçoit près de 700 coups de téléphone par jour, tous liés à l'épidémie de Covid-19. Les questions portent sur le confinement. "Est ce que je peux emmener ma mère souffrante au supermarché? Est-ce que je peux pêcher, alors que je suis seul ? Ce sont des cas très concrets", explique le Lieutenant-Colonel. 
    
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité