Coronavirus : à Brest, un centre de consultations médicales ouvre à la Brest Arena

Publié le Mis à jour le

Ce centre sera dédié aux malades présentant des symptômes de coronavirus et adressés par leurs médecins traitants. Une trentaine de généralistes volontaires est mobilisée pour les accueillir.


L'objectif de ce centre médical spécial Coronavirus, est bien évidemment de réduire le nombre de personnes présentant des symptômes du Covid-19 qui se présenterait au centre hospitalier. Il s'agit également d'éviter la saturation du 15 réservé aux urgences, rappelle la préfecture du Finistère.

Enfin, ce centre n'accueillera que des patients potentiellement très contagieux et les accueillir dans un seul et même endroit permet de limiter les contacts avec des patients atteints d'autres pathologies. 


Seul votre médecin traitant vous dirige vers ce centre d'accueil spécialisé


Ce sont les médecins généralistes qui orienteront les patients vers ce centre de consultation dédié. Les demandes de consultation des usagers seront en premier lieu adressées à leur médecin traitant. C’est le médecin traitant  qui reste la porte d’entrée de ce nouveau dispositif.

Ce centre de prise de consultation est installé depuis ce samedi 21 mars matin dans la salle Brest ARENA ; il fonctionnera de 8h à 19h.

Le centre comprend
-         un espace d’accueil, de filtrage et d’orientation des personnes reçues sur rendez vous assurés par des bénévoles de la Croix rouge.
-         Des salles d’attentes respectant les distances recommandées pour éviter les risques de diffusion
-         10 salles de consultation ou officieront à tour de rôle la trentaine de médecins de villes volontaires déjà recensés.
Au terme de sa consultation au centre, selon son état clinique, le patient rentrera à son domicile pour être  pris en charge en ambulatoire et suivi par son praticien habituel ou orienté si nécessaire vers la filière hospitalière.

L’enjeu pour tous est d’organiser de façon optimale la réponse sanitaire au pic épidémique attendu dans les prochains jours, est-il indiqué dans le communiqué de presse de la préfecture du Finistère. 

A Saint-Malo, ce même type de dispositif est aussi mis en place ce 21 mars.