Binic-Etables-sur-Mer : deux marins-pêcheurs sauvés in extremis avant le naufrage de leur navire

Ce lundi midi, les deux marins-pêcheurs de l’Eole II ont été récupérés in extremis par un autre navire de pêche, juste avant que leur bateau ne coule à 2 milles nautiques dans le nord-est de Binic-Etables-sur-Mer. La préfecture maritime appelle à la prudence : l'épave représente un risque de croche.

Tout est allé très vite ce midi, au large de Binic-Etables-sur-Mer. A 12h11 exactement, le sémaphore de Saint-Quay-Portrieux signale au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Corsen que l'Eole II subit une importante voie d’eau à son bord. Le chalutier immatriculé à Paimpol s’apprête à couler.

A 12h13, le CROSS Corsen émet successivement deux messages MAYDAY RELAY.

Treize minutes plus tard, à 12h25, le navire de pêche L’Azur récupère sains et saufs les deux marins-pêcheurs de l’Eole II. Il s'en est fallu de peu : l'Eole II coule dans la foulée à 2 milles nautiques dans le nord-est de Binic-Etables sur Mer.
 

Attention : risque de croche !

Le CROSS Corsen engage alors deux bateaux : le semi-rigide de la SNSM de Saint-Quay-Portrieux et la vedette de la SNSM d’Erquy pour procéder au balisage de l’épave et sécuriser la zone.

L’épave perdant son gazole à la mer, le CROSS Corsen engage alors le chasseur de mines tripartite : L’Aigle de la Marine nationale, qui patrouillait dans le secteur. Il est parvenu sur zone à 18h pour vérifier avant la tombée de la nuit que la pollution s’est bien dispersée par brassage naturel. Un avis urgent aux navigateurs a été publié par la Préfecture maritime pour matérialiser la position du naufrage, qui n'est accessible que par zodiac, en raison des hauts fonds à cet endroit.

Sa position : 48-37.372N, 002-47.33W.

La préfecture précise que l'épave est marquée par une bouée rose. Elle représente un danger, un risque de croche, pour la navigation. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers mer nature