Bréhat : leur galaxie sous verre tape dans l'œil de la NASA

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin

Colin et Maëlle sont verriers à Bréhat. Ils imaginent et façonnent des objets pour de la décoration ou des bijoux. L'une de leur dernière création, une galaxie sous verre que l'on peut par exemple porter autour du cou a été repérée par la NASA qui s'en est fait l'écho sur son compte Twitter.

La galaxie autour du cou ? Colin et Maëlle, deux verriers installés à Bréhat depuis deux ans ont réussi un pari créatif avec leur "Space glass".  Pour façonner cet objet, Colin passionné d'astronomie s'est inspiré du travail d’un Japonais, Satoshi Tomizu qui réalise des décors miniatures en verre. Ce dernier ne dévoile évidemment pas toute sa technique. Colin a dû travailler pendant deux ans avant de parvenir à ses fins. 

"Tout était compliqué, c'est une technique où il n'y a pas d'informations, il faut tout déduire. Il faut par exemple créer sa propre couleur et la difficulté c'est la spirale de la galaxie. Toute la complexité réside dans le cœur de cette pièce." Après plusieurs essais, Colin publie une vidéo où il dévoile une partie de son approche. Succès, elle comptabilise plus de 3 millions de vues.

 

Je voulais te montrer une photo d’une galaxie que tu n’as pas encore découverte. (le message de Colin au téléscope de la NASA)
 

Vers l'infini et l'au-delà... jusqu'à la NASA


Colin adore l'astronomie. Il possède un téléscope et de nombreux ouvrages, suit régulièrement la NASA, sur les réseaux sociaux, notamment le compte Twitter et Facebook du télescope. Il décide de tenter une approche, au culot : "J'ai écrit un message privé à la page Facebook du téléscope, en m'adressant au télescope sur un ton un peu décalé et en montrant la space glass." Il reçoit une réponse deux jours après, qui l'incite à rejoindre un groupe Flickr qui promeut l'art en lien avec l'espace.
 


Un mois plus tard, belle surprise pour Colin, la NASA twitte sa photo.  


Colin a bien sûr remercié la NASA. Dans son dernier message, il ose cette ultime requête : "J'ai demandé des bouts de satellite ou des bouts de fusée pour mettre sous verre." Pas de contact ré-établi depuis. Mais qui sait ?