• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Conflit à la Cooperl : une table ronde sans la direction

Les salariés de la Cooperl attendent la fin de la table ronde devant la préfecture / © M.A. Mouchère
Les salariés de la Cooperl attendent la fin de la table ronde devant la préfecture / © M.A. Mouchère

Nouvelle mobilisation des salariés de la Cooperl ce samedi matin devant la préfecture des Côtes d'Armor à Saint-Brieuc. Ils sont venus soutenir leurs représentants syndicaux qui participaient à une table ronde avec les élus mais sans la direction. Le mouvement continuera lundi.

Par Thierry Peigné

Après plus d'une semaine de grève (depuis le 25 février), sur les sites de Lamballe (22) mais aussi de Montfort-sur-Meu (35) le dialogue semble rompu à la Cooperl entre la direction et les grévistes.

LIRE : Cooperl : faute de reprise des négociations la grève sera reconduite lundi

Les salariés refusent la nouvelle politique salariale à la baisse qui revoit le calcul du 13ème mois par exemple. Selon les syndicats, la situation économique de l'entreprise ne le justifie pas. 
Représentant CFDT de la Cooperl sur le mouvement de grève
Louis Baron, secrétaire général CFDT Bretagne Reportage : M.A. Mouchère - C. Astruc

Le silence de la direction condamné

La direction de la Cooperl est la grande absente de cette table ronde organisée par le préfet des Côtes d'Armor / © M.A. Mouchère De nombreux élus (maires, conseillers départementaux ou régionaux, députés) participaient à la table ronde organisée par le préfet des Côtes d'Armor, dont Olivier Alain, vice-président à l'agriculture au conseil régional de Bretagne ou encore le député Les Républicains Marc Le Fur. L'objectif de cette rencontre était de trouver une issue au conflit social qui sévit aux abattoirs du numéro 1 du porc en France. La Direction de la Cooperl avait refusé de participer à cette table ronde.
Stéphane de Sallier Dupin sur le rôle des élus
Stéphane de Sallier Dupin , conseiller régional de la droite et du centre et élu d'opposition à Lamballe (22)

Les élus présents ont condamné le silence de la direction de la Cooperl et plus particulièrement la position de son directeur général Emmanuel Commault. Même si les élus sont unanimes pour reconnaître les difficultés de la filière porcine et des marchés actuels, ils estiment que ce ne sont pas aux salariés de payer les frais de la crise.
Delphine David, sur le silence de la direction de la Cooperl
Delphine David, maire LR de Montfort-sur-Meu et conseillère régional de droite  - Reportage : M.A. Mouchère - C. Astruc

A l'issue de la table ronde, les syndicats ont annoncé que le mouvement de grève reprendrait ce lundi dès 5h.

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus