Coronavirus : six résidents de l'Ehpad Sainte-Anne de Lannion (22) sont morts du Covid-19

La situation dans les 500 Ehpad de Bretagne est tendue / © Maxppp/ G.Bally
La situation dans les 500 Ehpad de Bretagne est tendue / © Maxppp/ G.Bally

Le nombre de décès a grimpé en quelques jours seulement. Après l'hospitalisation de trois résidents en début de semaine dernière, trois autres sont décédés depuis le week-end dernier au sein de l'Ehpad Sainte-Anne. Le maire de Lannion (Côtes d'Armor) tente d'anticiper le manque de protections.

Par V. Chopin


Six résidents de l'Ehpad Sainte-Anne de Lannion, dans les Côtes d'Armor, sont décédés en quelques jours seulement. Un chiffre qui a doublé très rapidement. "Trois personnes avaient d'abord été hospitalisées en début de semaine dernière, à Saint-Brieuc et Lannion, explique le maire Paul le Bihan. Ces trois malades sont depuis décédés du Covid-19. Ce à quoi il faut donc ajouter trois autres résidents : "Une personnes est décédée dans l'Ehpad le week-end dernier, et deux autres en milieu de semaine."

Six résidents qui étaient âgés de 70 à 102 ans, et qui "n'étaient déjà en très bonne santé" précise l'élu. "Il faut en effet bien souligner que la moyenne d'âge est de 90 ans dans un Ehpad, quasiment tous les résidents ont différentes pathologies ! C'est la réalité qui explique ces chiffres catastrophiques" précise Christelle Séradin, directrice de l'établissement.
 

Quatorze résidents malades dont un hospitalisé


"La crise épidémique met particulièrement à rude épreuve les résidents et les équipes des Ehpad partout en France. Nous n’y échappons malheureusement pas", indiquait vendredi le maire dans un communiqué. 

Quatorze autres résidents sont actuellement souffrants, l'un d'eux a été hospitalisé à Lannion. "Et ce malgré les règles de sécurité, d’hygiène et de confinement que nous appliquons depuis le départ de l'épidémie, avant même le début du confinement" regrette Paul Le Bihan.

Les personnes sont confinées dans leurs chambres. "Un sas a été créé à l'entrée de chaque chambre pour y déposer tout le matériel et éviter toute contamination, précise Christelle Seradin, directice du CCAS en charge des deux Ehpad de la ville de Lannion. Nous appliquons toutes les recommandations de l'Agence régionale de santé, et avons même anticipé certaines mesures."
 

En recherche perpétuelle de matériel


Charlotte, masque, sur-blouses, lunettes de protection... La direction l'assure : le personnel est équipé. L'Ehpad Sainte-Anne en compte une quarantaine sur site chaque jour, 80 au total pour cet établissement qui accueille 106 résidents.  "Nous avions des stocks mais dès qu'on a vu le nombre de cas augmenté, nous sommes partis récupérer d'autre matériel auprès de l'ARS et de nos partenaires."

"Des entreprises de Lannion nous ont fourni du matériel, le fab lab a fabriqué des visières de protection"... Le maire souligne le bel élan de solidarité mis en place, mais il le reconnaît : "Il va falloir partir à la pêche régulièrement ! Il n'y a pas de manque, mais il faut anticiper, car cela part très vite !"

C'est pour cette raison que la ville chercher toujours et "encore des surblouses, charlottes et masques chirurgicaux ou FFP2 (pas de masque fait maison)" via cet appel lancé sur les réseaux sociaux.
 


"La peur au ventre"


Le deuxième Ehpad géré par la municipalité, l'établissement Paul Hernot, ne compte lui aucun malade ni décès "pour l'instant" comme le précise en croisant les doigts la directrice du CCAS de Lannion. Outre le besoin de matériel, Christelle Séradin a aussi beaucoup "d'humain à gérer". Les résidents, qui ne voient plus leur proches depuis plusiuers semaines déjà, mais aussi le personnel "particulièrement stressé et on les comprend." Certes ils sont équipés de protection, mais "ceux qui viennent encore sont courageurx, je tiens à le souligner. Ils ont peur et c'est normal" salue la directrice, touchée par la solidarité qui se met en place.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus