Erquy : une manifestation contre le projet éolien en baie de Saint-Brieuc interdite par la préfecture

Une action est prévue samedi 23 mai contre le projet de parc éolien prévu en baie de Saint-Brieuc. Dans un communiqué, la préfecture des Côtes d'Armor annonce l'interdiction de cette manifestation, notamment pour des raisons sanitaires. 
Le 18 mai 2020 en baie de Saint-Brieuc, des pêcheurs manifestent contre le projet de parc éolien
Le 18 mai 2020 en baie de Saint-Brieuc, des pêcheurs manifestent contre le projet de parc éolien © France Télévisions

Les associations "Gardez les caps" et "Association de Défense de l'Environnement et de Promotion de la Pêche artisanale dans le Golfe Normand Breton" maintiennent la pression. Elles prévoient une action, avec un échouage de bateaux, plage du Centre à Erquy, samedi 23 mai dès 9 h.

Les pêcheurs protestent contre le projet de parc éolien prévu en baie de Saint-Brieuc, et notamment contre les travaux de prospection des fonds marins démarrés en début de semaine


Une manifestation interdite par la préfecture


Dans un communiqué, la préfecture des Côtes d'Armor précise qu'un arrêté interdit cette manifestation.
"En effet, alors que les rassemblements de plus de 10 personnes et l'accès à la plage de Caroual sont interdits dans le cadre de l'urgence sanitaire, cette manifestation annoncée sur la plage et ses abords au cours d'un grand week-end et jour de marché à Erquy fait courir un risque de contamination et de trouble à l'ordre public alors que les forces de sécurité sont engagées sur le territoire, tout particulièrement durant le week-end de l'Ascension, pour s'assurer d'un parfait respect des règles de sécurité des distanciations sociales." 

"On viendra et on est même déterminés, plus que jamais",
explique Katherine Poujol, présidente de l'association "Gardez les caps".

"Ailes Marines ne respecte pas le calendrier de pêche qui avait été établi et sur lequel il y avait un engagement. En ce moment, c'est la saison de la seiche et du bulot, et il faut que les pêcheurs travaillent. Ils ont eu des marées de retard en début d'année avec les tempêtes, plus le confinement, et au moment où ils vont pouvoir se refaire une santé économique, il y a ces travaux. Le bruit généré est énorme et fait fuir les poissons." 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social énergie environnement pêche covid-19 santé société