Cet article date de plus de 6 ans

Avant la grande vidange, le lac de Guerlédan est vidé de ses poissons

Les opérations de vidange totale de la plus grande retenue d’eau de Bretagne ont débuté. Avant de procéder aux travaux d’entretien sur le barrage, il s’agit déjà de sauver les poissons présents dans le lac. Les pêcheurs professionnels ont été mis à contribution.
La sortie d'un poisson du lac des Guerlédan
La sortie d'un poisson du lac des Guerlédan © F3
Cette fois, ça y est, les grandes manœuvres ont commencé au lac de Guerlédan. Si la vidange proprement dite commencera en avril, les opérations démarrent avec un abaissement progressif du niveau de l'eau. L'usine hydro-électrique turbine donc à plein régime pour commencer à vidanger la plus grande retenue d'eau de Bretagne, avant des travaux d'entretien sur le barrage.

Le lac abrite 20 à 30 tonnes de poissons, dont 4 à 5 tonnes de carnassiers, qui ne pourront pas survivre à cette vidange totale. Un pêcheur professionnel pose donc des filets maillants pour sauver quelques-uns des plus beaux exemplaires ; des reproducteurs, aussitôt transportés dans les plans d'eau les plus proches. "La gageure, c'est de récupérer du poisson vivant, avec des relèves très rapprochées toutes les deux heures pour pouvoir espérer avoir des poissons qui ne sont pas asphyxiés" explique Maurice Lebranchu, de la Fédération de pêche des Côtes d'Armor. Pour l'instant, c'est réussi.

durée de la vidéo: 02 min 17
Le vidage des poissons

Durant deux ans et demi, la pêche sera interdite sur le lac de Guerlédan.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement animaux nature pêche